Alcool au volant: le SPS tient «des barrages éclair»

Les arrestations pour ivresse au volant faites en fin de semaine prouvent qu'il... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les arrestations pour ivresse au volant faites en fin de semaine prouvent qu'il y a encore du travail à faire pour contrer conduite en état d'ébriété, mentionne-t-on au Service de police de Sherbrooke (SPS).

Le SPS a arrêté six personnes pour conduite en état d'ébriété au cours de la fin de semaine, dont cinq dans la nuit de samedi à dimanche.

Un barrage avait été mis par les agents au coin des rues Wellington Sud et du Dépôt. À cet endroit, des automobilistes interceptés avaient environ le double de la quantité limite permise d'alcool dans le sang.

«C'est la preuve que nous avons encore de l'ouvrage à faire pour que le message passe dans la population», constate le relationniste.

«Nous avons eu six cas d'alcool au volant en fin de semaine. Il faut continuer notre travail.»

M. Dubois ajoute que le barrage installé au centre-ville de Sherbrooke en était un dit aléatoire, en ce sens qu'il n'avait pas été planifié longtemps avant.

«C'était un barrage éclair, souligne-t-il. On regroupe quelques patrouilleurs et on leur demande de tenir un barrage.»

«Ce n'est pas planifié comme durant le temps des Fêtes. Nous pouvons le faire à différents endroits à travers la ville. Et nous ne surveillons pas juste l'alcool au volant. Il y a aussi les ceintures de sécurité et le cellulaire au volant.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer