Incendie : évacuation à la Place des Roseraies

Les propriétaires du 822 de la Place des Roseraies sont rapidement intervenus... (La Tribune, René-Charles Quirion)

Agrandir

La Tribune, René-Charles Quirion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les propriétaires du 822 de la Place des Roseraies sont rapidement intervenus pour évacuer leurs locataires au début de l'incendie qui a touché leur immeuble vendredi matin à Sherbrooke.

Un feu de cuisson a causé pour environ 50 000 $ de dommages concentrés principalement dans un logement du 4e étage.

Thérèse Chamhi et Gamil Turk se trouvaient dans le bureau de l'immeuble lorsqu'ils ont entendu le détecteur de fumée vers 10 h 30.

«Je suis parti en vitesse pour vérifier dans chacun des logements pour savoir où était le problème. Derrière la porte d'un logement du quatrième étage, j'ai entendu des bruits qui n'étaient pas normaux qui ressemblaient à un feu. Je n'ai pas osé entrer à l'intérieur et nous avons appelé le 9-1-1», explique Thérèse Chamhi.

Pendant que Gamil Turk appelait les pompiers, Thérèse Chamhi a fait le tour des logements pour s'assurer que tous les locataires avaient été évacués.

«J'ai cogné à toutes les portes. L'évacuation s'est bien déroulée», assure Mme Chamhi.

Plusieurs dizaines d'occupants de ces 15 logements se sont rassemblés dans le parc des Roseraies, juste en face, pendant que les pompiers du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS) combattaient les flammes.

«Le feu a commencé dans la cuisine du logement. Les dommages par l'eau et la fumée sont concentrés à cet endroit. Nous estimons les dommages à environ 50 000 $ pour le moment. Les autres logements doivent être aérés avant de permettre aux locataires de les réintégrer. Étant donné l'ampleur du bâtiment, nous avons déployé deux alarmes, soit une vingtaine de pompiers», explique le chef de division du SPIS, Daniel Gingras.

Le propriétaire de l'immeuble à logements tirera une leçon de cet événement.

«Mes locataires ne sont pas obligés de s'assurer. Cependant, je vais maintenant insister pour qu'ils le fassent», soutient M. Turk.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer