Accident mortel à Lingwick: des techniques déficientes, dit la CSST

C'est une technique déficiente qui entraîne la perte de contrôle de l'arbre... (Photo CSST)

Agrandir

Photo CSST

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) C'est une technique déficiente qui entraîne la perte de contrôle de l'arbre qu'il venait d'abattre qui est la cause principale pour expliquer le décès de Jean-Claude Gaulin en novembre 2014 à la Ferme agroforestière Gagné de Lingwick.

La Commission de la santé et sécurité au travail (CSST) rendait public, mercredi, son rapport d'enquête pour expliquer cet accident de travail qui a coûté la vie à ce bûcheron de 67 ans le 4 novembre 2014.

Le travailleur procédait à des travaux d'aménagement en bordure d'un champ situé à environ 150 à 300 mètres de la route lorsque les tragiques événements sont survenus.

« Il a appuyé le godet du tracteur sur l'arbre. Il a commencé l'abattage de l'arbre en faisant un trait d'abattage. Il retourne aux commandes de son tracteur. Alors qu'il est aux commandes du tracteur, l'arbre tombe sur le tracteur », explique l'inspecteur Yvon Guay de la CSST.

« Il y avait une déficience au niveau de la technique de base d'abattage. Il y avait un dépassement de la longueur de l'entaille de direction », ajoute Robert Latrouche de la CCST.

Jean-Claude Gaulin est resté coincé sur son tracteur sous l'arbre. Il est décédé des suites de ses blessures. C'est un collègue, inquiet de ne pas le voir être de retour en fin de journée, qui a fait la macabre découverte en fin de journée.

« Le tracteur était en bordure de champ. L'arbre a pris la direction de tracteur étant donné qu'il se trouvait dans le sens naturel de la chute », mentionne M. Guay.

« Un tracteur de ferme ne peut utiliser pour des travaux d'aménagement forestier. La machine forestière doit avoir un pavillon et une cabine avec des portières complètes et un écran de protection. Advenant la chute d'un arbre sur l'équipement, le travailleur ne sera pas pris un piège assis, ni coincé ou encore frappé par l'arbre», ajoute Robert Larouche concernant la deuxième cause de cet accident de travail.

Un constat d'infraction a été émis à l'entreprise Ferme agroforestière Gagné de Lingwick à la suite de cette enquête pour ne pas avoir assuré la sécurité de son travailleur. L'entreprise ne peut plus utiliser les tracteurs de fer lors des travaux forestiers.

La CSST informera l'Union des producteurs agricoles (UPA) des conclusions de cette enquête dans un objectif de sensibilisation de leurs membres à l'égard des dangers reliés à l'abattage d'arbres. Le rapport sera aussi soumis au comité paritaire de prévention du secteur forêt. Les conclusions de cette enquête seront utilisées à des fins pédagogiques dans divers programmes d'études en lien avec l'abattage d'arbres.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer