Trois nouveaux chefs contre Stéphanie Beaudoin

Stéphanie Beaudoin... (Archives La Tribune)

Agrandir

Stéphanie Beaudoin

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Stéphanie Beaudoin a plaidé coupable à 46 chefs d'accusation d'introductions par effraction, de vol et de possession d'armes à feu sans permis en décembre et elle en a vu trois autres s'ajouter à son palmarès, hier au palais de justice de Victoriaville.

La jeune femme qui a été nommée la « cambrioleuse la plus sexy de la planète » a été accusée relativement à une infraction commise à Thetford Mines en juillet 2014. Fidèle à son modus operandi, elle serait entrée par effraction dans une résidence unifamiliale en brisant une porte. Sur les lieux, elle aurait pris possession d'argent comptant et de vêtements notamment.

Informé de ces nouveaux chefs, l'avocat de Beaudoin, Me Denis Lavigne, a annoncé que sa cliente allait encore une fois plaider coupable à ces chefs d'introduction par effraction, de méfait et de vol de moins de 5000 $. La procédure aura lieu le 19 mai.

Il est important de noter que ces accusations ne concernent pas un nouvel événement. Il a été commis dans le cadre d'un épisode de délinquance qui a eu lieu entre le 21 juin et le 5 août. Outre Thetford Mines, elle a sévi dans les municipalités de Victoriaville, Plessisville, Saint-Norbert-d'Arthabaska, Saint-Ferdinand et Saint-Valère.

Selon l'information obtenue par les policiers, Stéphanie Beaudoin et ses trois complices, tous d'âge mineur au moment des faits, auraient dérobé de l'argent et du matériel pour une valeur globale de 86 000 $. La jeune femme aurait également causé des bris aux propriétés pour un peu plus de 5600 $.

Selon le Code criminel, l'auteur d'une introduction par effraction dans une résidence privée est passible d'une peine pouvant aller jusqu'à l'emprisonnement à perpétuité. L'avocat de la jeune femme fera tout en son possible pour lui éviter d'aller faire un tour derrière les barreaux lors des représentations sur la peine qui auront lieu le 23 juin.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer