Stéphane Boutin détenu au moins jusqu'au 17 avril

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Accusé de possession de cocaïne dans le but d'en faire le trafic et d'importation de cocaïne, Stéphane Boutin, de Coaticook, va demeurer détenu au moins jusqu'à vendredi prochain.

L'homme de 47 ans a été arrêté le 6 avril dernier après une vérification de routine de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) au poste douanier d'East Hereford.

Boutin avait dissimulé la cocaïne à travers des produits de l'érable à l'arrière de sa camionnette. Après décompte par la Gendarmerie royale du Canada (GRC), la quantité de cocaïne saisie s'élève à environ 77 kilos, évaluée à environ 120 000 $ du kilo sur le marché illicite.

Cette saisie est l'une des plus importantes à avoir été réalisée à ce poste frontalier.

Étant donné que l'individu semblait nerveux, l'agent de l'ASFC a demandé à Stéphane Boutin de lui donner accès à la boîte de sa camionnette. C'est à ce moment que l'impressionnante quantité de cocaïne a été découverte.

Stéphane Boutin, qui ne possède aucun antécédent judiciaire, est emprisonné depuis son arrestation.

Le procureur aux poursuites criminelles fédéral Me Alexandre Tardif a signifié hier au juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec un avis de peine minimale de deux ans pour les gestes qui sont reprochés à Boutin.

Stéphane Boutin est accusé de possession de cocaïne dans le but d'en faire le trafic et d'avoir tenté d'importer illégalement de la cocaïne au Canada.

L'avocat de la défense Me Michel Dussault a fixé l'enquête sur remise en liberté de Stéphane Boutin au 17 avril prochain.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer