Des aiguilles à La Ruche : des plaintes ont été déposées

La Régie de police de Memphrémagog (RPM) a reçu des plaintes découlant des... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Régie de police de Memphrémagog (RPM) a reçu des plaintes découlant des événements durant lesquels trois élèves de la polyvalente La Ruche auraient utilisé des aiguilles pour piquer une vingtaine de collègues jeudi dernier.

«Quelques plaintes ont été déposées jusqu'à maintenant et d'autres pourraient s'ajouter au cours des prochains jours», mentionne Paul Tear, porte-parole de la RPM.

«L'enquête se poursuit et les plaintes seront acheminées au procureur du Tribunal de la jeunesse pour déterminer, d'abord s'il y a matière à poursuite, envers qui seront déposées les accusations et en vertu de quel article du code criminel?»

Rappelons qu'une vingtaine d'élèves de l'école secondaire de Magog aurait été piqués par des aiguilles pour glucomètre.

Les trois jeunes présumés auteurs de ce méfait ont été suspendus de la polyvalente.

On s'inquiète de la possibilité que les aiguilles soient contaminées. «Nous n'avons toujours pas de résultat des analyses des aiguilles par le CSSS», ajoute-t-on.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer