« Textes-"tue" ? » au volant

Texter au volant n'est jamais une bonne idée, mais elle le sera encore moins la... (Photo fournie)

Agrandir

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Texter au volant n'est jamais une bonne idée, mais elle le sera encore moins la semaine prochaine alors que tous les services de police de l'Estrie et du Québec participeront à l'opération nationale pour contrer les distractions au volant.

Le slogan de l'opération nationale pour contrer les distractions au volant en dit long sur les dangers que les conducteurs courent en le faisant: «Textes-"tue" ?».   

Les patrouilleurs de l'ensemble des services de police québécois s'unissent encore une fois pour une opération nationale concertée en sécurité routière, qui se déroulera du 23 au 29 mars prochains.

«L'année dernière, les policiers de la Sûreté du Québec ont signifié plus de 15 000 constats d'infraction à des usagers de la route sur le territoire desservi par l'organisation relativement à l'utilisation du cellulaire au volant», mentionne Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ en Estrie.

 «Les policiers poursuivent leurs efforts afin d'améliorer la sécurité des usagers de la route et le bilan routier, et ainsi sensibiliser les conducteurs aux dangers liés aux distractions au volant.»

Organisée en collaboration avec l'Association des directeurs de police du Québec et la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), la campagne alliera des activités de sensibilisation et d'intervention. Afin d'appuyer les actions policières, la SAAQ rediffusera un message radiophonique de prévention en matière de textos au volant.

En 2014, l'utilisation du cellulaire au volant a représenté une des principales causes de collisions sur l'ensemble du territoire québécois.

En vertu de l'article 439.1 du CSR, le seul fait de tenir en main un appareil ayant une fonction téléphonique, tout en conduisant, constitue une infraction. Tout conducteur qui commet cette infraction s'expose à une amende de 120 $ et à trois points d'inaptitude.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer