Le toit d'un balcon s'effondre sur deux pompiers

Deux pompiers ont dû être transportés à l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska, jeudi en... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Deux pompiers ont dû être transportés à l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska, jeudi en début de journée, lorsque le toit d'un balcon sur lequel ils étaient positionnés, s'est affaissé. Un troisième sapeur qui travaillait à leur côté a eu plus de chance et s'en est tiré indemne.

Les deux combattants ont été auscultés brièvement avant d'obtenir leur congé de l'hôpital, s'en tirant avec des entorses. Au total, ils étaient un peu plus d'une vingtaine à combattre un incendie qui a complètement ravagé une résidence inoccupée de la rue Lainesse à Victoriaville.

Les pertes sont évaluées à 75 000$.

Le Service de sécurité incendie de Victoriaville a reçu l'appel peu avant 3h, dans la nuit de mercredi à jeudi. C'est un passant qui, voyant de la fumée s'échapper du bâtiment, a alerté les secours. Il a d'abord pris le temps de frapper aux portes afin de s'assurer que personne ne se trouvait à l'intérieur. Il n'a pas obtenu de réponse.

Les pompiers ont rapidement constaté que le brasier avait pris des proportions trop grandes pour que l'on puisse préserver l'intégrité du bâtiment. Les flammes étaient visibles de l'extérieur et l'isolation au bran de scie ne laissait pas beaucoup de chance.

Les sapeurs ont alors adopté une stratégie défensive et fait appel à une pelle mécanique pour étouffer les flammes. Selon les premières constatations, il s'agirait d'un incendie d'origine électrique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer