St-Denis: l'incendie est jugé suspect

La Sûreté du Québec (SQ) a ouvert une enquête, mercredi, à la suite d'un... (La Tribune, Claude Plante)

Agrandir

La Tribune, Claude Plante

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) La Sûreté du Québec (SQ) a ouvert une enquête, mercredi, à la suite d'un incendie qui a détruit une maison transformée en immeuble à logements à Saint-Denis-de-Brompton.

Le feu s'est déclaré vers 5h du matin dans le bâtiment comptant trois logements sur la route 222.

«La scène a été remise aux policiers en début d'après-midi afin de faire enquête sur l'origine de cet incendie qui est considéré comme suspect pour l'instant», a annoncé Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ en Estrie.

«Les policiers vont poursuivre leurs démarches afin de déterminer les causes du brasier qui a causé des dommages importants à la bâtisse. Heureusement, personne n'a été blessé.»

Une bonne partie de la journée, la route 222 a été fermée à la circulation. L'immeuble est situé voisin du Resto St-Denis.

«C'était un gros feu, ça sortait de partout», déclarent les propriétaires du commerce, Nathalie et Dominic.

«Nous connaissons les gens qui habitent là, car ils sont des clients de notre restaurant.»

Bâtiment rénové

Le violent incendie a donné du fil à retordre aux pompiers de Saint-Denis, qui ont eu recours au service de leurs confrères de Saint-François-Xavier-de-Brompton et de Sherbrooke.

Le bâtiment avait été rénové à quelques reprises et on a dû transporter de l'eau par citerne.

Au plus fort de l'incendie, des flammes sortaient du toit. Une épaisse fumée montait dans le ciel.

Les sapeurs ont aussi dû composer avec des températures froides.

Mercredi matin, on pouvait encore voir des flammes sortir des corniches, en plus de la fumée qui dégageait une odeur nauséabonde.

Le voisin d'en face, Jean Samson, a été levé du lit par le bruit causé par les pompiers. «Le feu avait grimpé sur la couverture, lance-t-il. C'était très impressionnant.»

«Il y avait plein de résidus qui voulaient au vent et qui sont tombés sur ma maison. Une chance qu'il y avait de la neige. Je n'ai pas eu de dommages chez moi.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer