Six nouvelles victimes pour Ronald Nolet

Ronald Nolet lors de son arrestation.... (Archives La Tribune, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Ronald Nolet lors de son arrestation.

Archives La Tribune, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Déjà accusé de multiples chefs d'accusation pour des délits à caractère sexuel, Ronald Nolet de Lac-Drolet devra répondre voit des accusations contre six nouvelles victimes alléguées être ajoutées.

Des accusations d'attouchements sexuels, d'incitation à des contacts sexuels, exhibitionnisme et possession de stupéfiants dans le but d'en faire le trafic entre mai 2011 et mai 2013 ont été déposés contre Nolet cette semaine.

Ces accusations ont été portées à la suite des déclarations faites par six nouvelles victimes, soit deux garçons et quatre filles d'âge mineures.

Des accusations d'incitation à des contacts sexuels et corruption de moeurs ont été déposées contre Annie Bolduc de Lac-Drolet, la conjointe de Ronald Nolet. Catherine Durand de Saint-Sébastien, une autre femme reliée à la vie de Nolet, voit des accusations d'attouchements sexuels et d'incitation à des contacts sexuels être portées contre elle.

Les trois individus doivent revenir devant le tribunal ce jeudi pour que soit fixé le moment de leur enquête sur remise en liberté.

Accusé de multiples accusations à caractère sexuel, Ronald Nolet de Lac-Drolet avait été remis en liberté en décembre dernier.

Ses premiers dossiers d'attouchements sexuels, d'incitation à des contacts sexuels, d'exhibitionnisme, d'avoir rendu accessible de la pornographie juvénile et de corruption de moeurs avaient été reportés au 30 avril prochain.

Annie Bolduc faisait face quant à elle aux accusations d'exhibitionnisme et de corruption de moeurs. Ces gestes communs aux deux accusés sur une victime mineure se seraient déroulés entre août 2010 et juillet 2012 à l'endroit d'une connaissance.

Nolet est accusé relativement à des gestes concernant deux autres victimes. Dans un premier cas, il aurait échangé des stupéfiants contre des faveurs sexuelles entre 2010 et 2012, alors que dans l'autre, ce sont des gestes de grossière indécence et d'attentat sur un jeune garçon qui auraient été commis entre 1982 et 1984.

C'est une plainte reçue au début du mois de novembre à la SQ de la MRC du Granit qui a mené à l'arrestation d'abord de Nolet et Bolduc, puis de Catherine Durand.

C'est Me Jean-Marc Bénard qui assure la défense de Nolet, alors que Me Isabelle Dorion représente le ministère public.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer