L'avocat Marco-Pierre Caza pourrait être entendu au printemps

Marco-Pierre Caza... (Archives La Tribune)

Agrandir

Marco-Pierre Caza

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) L'appel sur le verdict de culpabilité puis la peine rendue dans le dossier de l'avocat sherbrookois Me Marco-Pierre Caza pourrait être entendu d'ici le printemps.

Me Marco-Pierre Caza a été condamné à payer une amende équivalente à 85 pour cent de l'impôt qu'il a été reconnu coupable d'avoir éludé entre 2006 et 2008.

L'avocat sherbrookois a imputé et déduit des dépenses sur un immeuble à revenus situé sur la rue Québec, alors que les rénovations ont été effectuées à sa résidence personnelle sur la rue London. C'est un montant de 122 522 $ qui a été imputé à l'entreprise Caza Gagnon Immeubles (CGI) à titre de dépenses qui a permis à Me Caza d'éluder un montant total de 17 322 $ en impôts.

Me Marco-Pierre Caza a été déclaré coupable en février 2014 d'avoir fait des déclarations fiscales fausses ou trompeuses en réclamant des dépenses inadmissibles de 2006 à 2008.

Hier, le juge Gaétan Dumas de la Cour supérieure a demandé aux avocats au dossier des dates de disponibilité pour affecter un juge de l'extérieur de la région à cette cause.

Le moment de l'audition devrait être fixé au cours des prochains jours.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer