Opération dans l'est: «Une quantité impressionnante» de méthamphétamine

Les perquisitions réalisées mercredi par le Service de police de Sherbrooke... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les perquisitions réalisées mercredi par le Service de police de Sherbrooke avaient comme objectif principal de mettre hors circuit un réseau de revendeurs de méthamphétamines et non essentiellement de saisir une quantité importante de stupéfiants.

Lors du bilan des six perquisitions réalisées par le SPS, ce sont 500 comprimés de méthamphétamine qui ont été trouvés par les policiers.

«Ce n'est pas une quantité impressionnante. Mais ce n'est pas ce que nous visions. Nous voulions passer un message dans le marché que nous avons les revendeurs à l'oeil. Nous visions le réseau de revendeurs», explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

En plus des pilules de drogue de synthèse, les enquêteurs ont trouvé du haschich, du cannabis ainsi que 750 cigarettes de contrebande. Ils ont aussi saisi du matériel servant aux revendeurs, dont des balances électroniques, des cellulaires, une tablette électronique, des listes de comptabilité de clients ainsi qu'un système de caméra de surveillance.

Jusqu'à maintenant Stéphane Michaud et Nathanaël Levasseur, la tête dirigeante alléguée, ont comparu hier au palais de justice de Sherbrooke.

Michaud a été accusé de possession de méthamphétamine dans le but d'en faire le trafic, alors que Levassseur fait face à une accusation de trafic de méthamphétamine.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer