Tentative de meurtre arrêtée à Sherbrooke

Un meurtre pourrait bien avoir été évité samedi à Sherbrooke, alors que les... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Un meurtre pourrait bien avoir été évité samedi à Sherbrooke, alors que les policiers du SPS ont arrêté un homme et une femme qui auraient eu l'intention de tuer un membre de leur famille pendant la fin de semaine.

C'est un appel du public qui a éveillé la vigilance des policiers à l'égard des deux suspects. «Il y a eu des conflits dans la famille, qui est reconnue pour avoir des liens avec le milieu des motards criminalisés. Il reste toutefois à déterminer s'ils sont des membres en règle d'un groupe», explique le lieutenant Danny O'Connor.

«Suite au problème familial, l'individu arrêté aurait fait des menaces de mort et comploté pour aller tuer un membre de la famille. Ça semblait être supposé se passer en fin de semaine. On a accordé une bonne crédibilité aux informations reçues», relate M. O'Connor.

Les agents ont arrêté le couple de suspects, tous deux âgés autour de 40 ans, dans l'est de Sherbrooke samedi en fin d'après-midi. Les deux Sherbrookois, qui ne s'attendaient visiblement pas à être interceptés, restent détenus et devraient comparaître lundi au palais de justice.

Les agents ont «beaucoup d'éléments dans le dossier», souligne M. O'Connor.

Les deux suspects pourraient être accusés de conspiration pour meurtre et d'avoir proféré des menaces de mort.

Le problème qui a initié cette affaire serait d'origine familial, et non lié à des dettes de drogue.

Arrestations devant la Banque TD

Deux autres arrestations en lien avec le monde des motards criminalisés se sont déroulées à Sherbrooke samedi. Aux alentours de 20h15, un citoyen a contacté les policiers car il était inquiet d'une situation observée devant la succursale de la Banque TD située au 2815 rue King Ouest.

«La personne qui nous a contactés avait peur parce que des personnes identifiées [NDLR : à un groupe de motards criminalisés] avec un manteau de cuir se tenaient autour d'un véhicule à l'entrée du guichet automatique et rôdaient là depuis un bon bout de temps», raconte M. O'Connor.

Après investigation des policiers, l'un des trois hommes sur place a été arrêté pour possession d'un poing américain, une arme prohibée, et un autre a été arrêté parce qu'il était recherché par mandat par la police de Longueuil. Il a toutefois été remis en liberté.

La troisième personne sur place n'avait rien à se reprocher.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer