Délit de fuite: une agente du SPS face à la justice

Une policière du Service de police de Sherbrooke a été formellement accusée de... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Une policière du Service de police de Sherbrooke a été formellement accusée de délit de fuite mercredi au palais de justice de Sherbrooke.

Même si elle n'était pas présente au tribunal, Caroline Landry a été accusée d'avoir omis de s'arrêter lors d'un accident le 1er mai 2014 sur la rue King Ouest. Lors des événements allégués, la policière n'était pas en service.

Me Justine Samoisette-Fournier pour Me Alexandre Tardif en défense a représenté l'accusée devant le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec.

Le dossier a été reporté au 13 mars prochain pour fixer le moment de l'enquête préliminaire.

L'accusée serait entrée en collision avec un véhicule stationné, lui causant des dommages matériels importants. Elle aurait par la suite quitté les lieux.

Les événements seraient survenus en pleine nuit devant le commerce Serrurerie Multi-Clés, situé au 1374 de la rue King Ouest.

C'est la direction des normes professionnelles de la Sûreté du Québec qui a mené cette enquête à la suite de cet événement.

La défense confirme que la procureure aux poursuites criminelles au dossier Me Annie-Claude Chassé, représentée hier par Me Laila Belgharras, a divulgué toute la preuve au dossier.

La policière du SPS qui serait impliquée dans cette affaire est en arrêt de travail depuis ces événements.

C'est le fonds de défense de la Fédération des policiers municipaux du Québec financé par les cotisations syndicales des policiers qui assumera les frais d'avocat de la policière du SPS.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer