Le feu à la Petite Boite Noire est suspect

Le Service de police de Sherbrooke a ouvert une enquête criminelle à la suite... (Imacom, Julien Chamberland)

Agrandir

Imacom, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le Service de police de Sherbrooke a ouvert une enquête criminelle à la suite de l'incendie qui a détruit l'édifice abritant La Petite Boite Noire et sept logements sur la rue Wellington Sud dans la nuit du 16 au 17 janvier dernier.

À la suite des recherches effectuées par le lieutenant-inspecteur du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS) et un expert en sinistres, l'enquête a été transférée aux autorités policières. Les fouilles dans les décombres à l'arrière de la bâtisse près de la boîte électrique n'ont pas permis d'établir de façon formelle la cause de cet incendie qui a fait pour 500 000 $ de dommages, dont 350 000 $ seulement pour la bâtisse. Les flammes ont pris naissance à l'extérieur et à l'arrière de l'édifice près de la boîte électrique, vendredi soir dernier.

«Un incendie suspect ne veut pas nécessairement dire que c'est criminel. Nous devons cependant pousser les analyses plus loin. Après analyse de la scène par les enquêteurs, des éléments particuliers nous amènent à croire à un incendie d'origine suspecte», explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

Le SPS ne veut confirmer ou infirmer si des traces d'accélérant ont été retrouvés lors de l'analyse de la scène, mais des expertises supplémentaires seront faites au cours des prochains jours. Les recherches dans les décombres ont été difficiles étant donné que tout était figé dans la glace.

L'enquête sur la scène de l'incendie serait terminée, mais le travail auprès des nombreux témoins se poursuit.

«Nous allons renconter toutes les personnes qui pourraient nous aider à résoudre cette affaire», indique le porte-parole du SPS.

Les enregistrements des caméras de surveillance du centre-ville de Sherbrooke seront analysés.

La démolition de l'édifice s'est faite dès samedi matin, en raison de l'instabilité de la structure, causant un trou béant entre l'immeuble contenant les locaux de la Coalition sherbrookoise pour le travail de rue et celui dans lequel se trouvait autrefois le Maysen Pub.

Les pompiers ont reçu un premier appel vers 23 h 45 vendredi. Après quatre alarmes, le feu a été maîtrisé vers 4 h.

Les sept logements situés aux étages supérieurs ont été rapidement évacués dès le début de l'incendie. Les locataires ont été pris en charge par la Croix-Rouge ou par des proches. Le feu ne s'est pas propagé aux bâtisses des alentours, une crainte qui revient chaque fois qu'un incendie se déclare au centre-ville, vu la proximité des édifices.

Le SPS demande l'aide de population pour lui transmettre des informations relatives à ce dossier au 819-821-5555.

Les administrateurs de la Petite Boîte Noire ont lancé une campagne de sociofinancement pour relancer les activités le plus vite possible, dont l'objectif est fixé à 50 000 $. Un concert-bénéfice devrait aussi se tenir d'ici un mois et demi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer