Serge Rivard cité à son procès pour porno juvénile

Serge Rivard... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Serge Rivard

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le récidiviste en matière de crimes à caractère sexuel Serge Rivard a été cité à son procès en lien avec des gestes de possession et production de pornographie juvénile.

L'homme de 68 ans subissait son enquête préliminaire lundi au palais de justice de Sherbrooke devant la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec.

Même s'il ne contestait pas sa citation à procès, Rivard a tenu à ce que certains témoins soient appelés à la barre dans le cadre de cette étape des procédures.

Quatre policiers de l'Équipe d'enquêtes sur l'exploitation sexuelle des enfants sur internet de la Sûreté du Québec ont témoigné des faits retenus contre Serge Rivard.

Huit accusations de possession et production de pornographie juvénile qui seraient survenues entre 2011 et 2013 avaient été portées contre lui. D'autres accusations de gestes semblables qui seraient survenus entre janvier 1999 et décembre 2002 ont aussi été déposées.

Rivard risque une peine minimale d'une année de prison notamment pour les accusations de distribution et de production de pornographie juvénile. Les accusations de possession de pornographie juvénile sont passibles de six mois d'emprisonnement au minimum.

Serge Rivard possède une longue feuille de route criminelle. Il a notamment été condamné à une peine de 20 mois de prison en 2003 pour diverses infractions à caractère sexuel sur des enfants notamment. Il possède aussi des antécédents en matière de possession de stupéfiants.

Serge Rivard avait été ciblé dans le cadre de l'opération «mainmise» qui s'était soldée par 28 arrestations et autant de perquisitions dans plusieurs régions du Québec à la fin novembre. Des individus à Sherbrooke, Marbleton, Westbury et Drummondville avaient été arrêtés à la suite de cette vaste opération policière en matière de pornographie juvénile au Québec.

Rivard est détenu depuis le 12 décembre 2013, moment où les premières accusations ont été déposées contre lui.

Le dossier de Rivard a été reporté au 23 janvier prochain pour prise de position.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer