L'ancien professeur d'éducation physique Simon Fortier doit patienter

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Même s'il réclame de recevoir sa peine de détention le plus rapidement possible afin de pouvoir commencer sa réhabilitation sociale, Simon Fortier devra continuer à patienter que toutes les accusations en lien avec sa déviance sexuelle soient déposées contre lui.

L'ancien professeur d'éducation physique était de retour devant le tribunal vendredi au palais de justice de Sherbrooke afin de fixer le moment des observations sur la peine dans son dossier.

Accusé le 30 octobre 2014 de divers chefs d'accusation en liens avec la pornographie juvénile, il a plaidé coupable deux semaines plus tard à 12 chefs d'accusation de leurre d'enfants de moins de 16 ans, de distribution de pornographie juvénile et d'incitation à des contacts sexuels sur six victimes mineures. Il a personnifié sur Facebook une jeune femme qui était en lien avec une agence de mannequins.

La procureure aux poursuites criminelles Me Joanny Saint-Pierre a expliqué au tribunal que le dossier était encore à l'étude. Malgré ses efforts et ceux des enquêteurs de la Sûreté du Québec, elle n'a pas réussi à rencontrer «toutes les personnes qui devaient être rencontrées».

«Il est assuré qu'il va y avoir d'autres accusations. Cependant, je ne suis pas prête à les déposer pour le moment», a mentionné Me Saint-Pierre.

Le dossier de Simon Fortier a été placé «au-dessus de la pile» des dossiers à évaluer par les agents de probation pour produire un rapport présentenciel.

«Nous faisons le maximum pour aller le plus rapidement possible. Nous espérons réussir à boucler le dossier pour le printemps», assure Me Saint-Pierre.

L'avocat de la défense Me Jean-Guillaume Blanchette a répété au tribunal qu'il souhaitait que son client puisse recevoir sa peine le plus rapidement possible, afin de passer à une autre étape.

Le dossier a été reporté au 13 mars prochain vraisemblablement pour fixer le moment des observations sur la peine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer