Incendie au centre-ville: la cause est toujours inconnue

La cause de l'incendie qui a ravagé l'immeuble situé au 55 rue Wellington Sud,... (La Tribune, René-Charles Quirion)

Agrandir

La Tribune, René-Charles Quirion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) La cause de l'incendie qui a ravagé l'immeuble situé au 55 rue Wellington Sud, qui abritait La Petite Boite Noire et sept appartements demeure toujours inconnue.

Le lieutenant-inspecteur Gilles Pelland du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS) et un expert en sinistre ont effectué des recherches toute la journée lundi près du point d'origine du sinistre. Les flammes ont pris naissance à l'extérieur et à l'arrière de l'édifice près de la boîte électrique, vendredi soir dernier.

«Les recherches sont plus difficiles étant donné que tout est gelé. Nous ne pouvons confirmer aucune cause pour le moment», explique le directeur du SPIS, Stéphane Simoneau.

La démolition de l'édifice s'est faite dès le samedi matin, en raison de l'instabilité de la structure, causant un trou béant entre l'immeuble contenant les locaux de la Coalition sherbrookoise pour le travail de rue et celui dans lequel se trouvait autrefois le Maysen Pub.

Les pertes sont estimées à 500 000 $, dont 350 000 $ pour le bâtiment seulement.

Les pompiers ont reçu un premier appel vers 23 h 45 vendredi. Après quatre alarmes, le feu a été maîtrisé vers 4 h.

Les sept logements situés aux étages supérieurs ont été rapidement évacués dès le début de l'incendie. Les locataires ont été pris en charge par la Croix-Rouge ou par des proches. Le feu ne s'est pas propagé aux bâtisses des alentours, une crainte qui revient chaque fois qu'un incendie se déclare au centre-ville, vu la proximité des édifices.

Le conseiller municipal du centre-ville de Sherbrooke Serge Paquin sympathise avec les locataires de l'édifice détruit.

«Nous allons voir ce que nous pouvons faire pour aider La Petite Boite Noire. C'est une institution culturelle qui était très appréciée. Leur mission répondant à un besoin pour les artistes émergents», explique M. Paquin.

Un appel d'offres sera lancé au cours des prochains jours pour la destruction de l'édifice du Maysen Pub.

«Il y aura maintenant deux terrains contigus qui pourraient permettre la mise en place d'un projet structurant pour la rue Wellington Sud. Nous allons suivre de près l'évolution du dossier avec les propriétaires du terrain de l'immeuble. Rien n'est prévu pour le moment à cet endroit», mentionne Serge Paquin.

- Avec Camille Dauphinais-Pelletier

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer