Quel avenir pour La Petite Boite Noire?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le groupe Blood and Glass aura été le dernier à se produire sur la scène de La Petite Boite Noire telle qu'on la connaissait depuis presque trois ans. Alors que la formation en était à présenter sa deuxième pièce vendredi soir, l'alarme de la salle de spectacle du centre-ville s'est mise à retentir, annonçant l'incendie qui n'épargnerait aucune partie de l'immeuble situé sur Wellington Sud.

Un dur coup pour les locataires des sept appartements situés aux étages supérieurs de la bâtisse, mais aussi pour les passionnés de culture qui fréquentaient la salle, ainsi que pour ceux qui tenaient cet OBNL à bout de bras. Et qui regardent aujourd'hui vers l'avant, malgré les temps difficiles qu'ils vivent. «On vit tous un deuil, un mélange d'espoir et de désespoir. Ça varie d'heure en heure, c'est un peu dur à avaler tout ça, c'est comme si on perdait quelqu'un et qu'on était en train de faire les arrangements funéraires», relate Julien Collin, qui est sur le conseil d'administration.

Le c.a. se réunira d'ailleurs lundi soir pour discuter de l'avenir. Pour l'instant, deux spectacles prévus à l'horaire ont été relocalisés par les artistes (voir fin du texte), et les autres sont annulés, mais l'organisation tente de maintenir la programmation. «On a eu des offres de relocalisation temporaire, mais ce n'est pas encore fait», souligne M. Collin.

À long terme, l'avenir de l'endroit dépendra en bonne partie des retours d'assurances. Une collecte de fonds en ligne devrait être mise en place sous peu, pour que l'organisme puisse payer les factures qui continuent de rentrer alors que l'argent contenu dans la caisse a brûlé avec le reste de la bâtisse.

La Petite Boite Noire accueillait des artistes émergents. L'ensemble des gens impliqués dans le projet le faisaient par amour pour la culture. «À La Petite Boite Noire, personne n'était payé [NDLR : même l'équipe technique et de service]. On avait mis sur pied une belle équipe de bénévoles, on était de moins en moins seuls», affirme Philibert Bélanger, également sur le c.a. «Il n'y a pas beaucoup d'argent d'investi dans la culture, on trouvait que cette salle avait son importance», ajoute-t-il.

Malgré l'épuisement après les événements des derniers jours, M. Bélanger espère que l'aventure ne se terminera pas ainsi. «La Petite Boite Noire, ce n'est pas juste un local. C'est la qualité des gens qui sont là. Si on réagit rapidement et que la gang en a envie, je pense qu'on peut continuer à faire ce qu'on a à faire.»

«Il faut que quelqu'un reprenne le flambeau. Si ce n'est pas nous, ce devra être quelqu'un d'autre», affirme pour sa part M. Collin, qui aimerait également voir La Petite Boite Noire renaître de ses cendres.

Messages d'encouragement

Sur les réseaux sociaux, les messages d'encouragement et d'appui à La Petite Boite Noire ont fusé. « Grande perte!! Au fond de mon coeur, j'espère que vous essaierez de relancer l'entreprise, mais je vous appuie dans la décision que vous prendrez! » écrivait notamment sur Facebook l'internaute William Blanchet, qui, à l'instar de plusieurs autres, espérait voir renaître LPBN.

« Trop d'artistes émergents ont besoin de vous! » soulignait un autre.

Des organisations ont également publié des messages de soutien sur la page Facebook de La Petite Boite Noire, notamment le Théâtre Granada, la Fédération étudiante de l'Université de Sherbrooke (FEUS), le Centre de diffusion ArtFocus et le Boquébière, qui avait aussi été victime d'un incendie cet été.

«On a eu beaucoup de sympathie de tout le monde, ça nous a vraiment touchés», confirme Philibert Bélanger.

SPECTACLES RELOCALISÉS

Lancement de Au fil des feuilles qui craquent

Trio Jonathan Turgeon

22 janvier, 19 h

Boquébière (50, rue Wellington Nord)

Jesuslesfilles et Heat

23 janvier

Bar Le Saloon (244, rue Dufferin)

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer