Quatre ans de prison pour la tête dirigeante de Murin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Le juge Trudel de la Cour du Québec a condamné Jason Mercier de Saint-Valère à quatre années d'emprisonnement relativement à ses activités de trafic de stupéfiants. Ce dernier est considéré comme la tête dirigeante de la cellule visée par l'opération Murin, en avril dernier.

L'homme de 36 ans résidant Saint-Valère a plaidé coupable, au cours des dernières semaines, à une quinzaine de chefs d'accusation allant du trafic de stupéfiants au complot, en passant par la possession de narcotiques et le vol. En plus de devoir passer les quatre prochaines années derrière les barreaux, il s'est vu interdire de posséder quelconque arme à feu pour les dix prochaines années.

Mercier est le deuxième membre du groupe à reconnaître sa culpabilité aprèsMartin Levasseur.

L'homme de 35 ans n'est pas au bout de ses peines puisqu'il y a d'autres accusations pour lesquelles il n'a pas plaidé coupable. Il sera de retour devant le Tribunal le 16 février relativement à ces autres dossiers. Les procédures judiciaires suivent leurs cours.

Rappelons que l'opération Murin a mené à l'arrestation d'une dizaine d'individus à Victoriaville, Sainte-Anne-du-Sault, Saint-Valère, Sainte-Clotilde-de-Horton et Notre-Dame-de-Lourdes au printemps dernier. Au total, ce sont 70 policiers de l'équipe d'enquêtes régionales qui ont participé à l'opération. Ils ont saisi de la méthamphétamine, du hashish et du cannabis.

Mercier est le deuxième membre du groupe à reconnaître sa culpabilité après Martin Levasseur. Ce dernier avait été condamné à deux années de prison, en juillet. Les autres accusés seront de retour au palais de justice de Victoriaville le 20 février.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer