Opération Médiateur: plusieurs accusations portées

L'opération Médiateur de jeudi visait le démantèlement de... (Photo collaboration spéciale Éric Beaupré)

Agrandir

L'opération Médiateur de jeudi visait le démantèlement de cultures intérieures de cannabis dans la région de Drummondville.

Photo collaboration spéciale Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Les services d'enquêtes régionales de la Sûreté du Québec ont procédé à neuf arrestations, jeudi matin, dans le cadre de l'opération Médiateur visant le démantèlement de cultures intérieures de cannabis dans la région de Drummondville.

Au total, une cinquantaine de policiers de la Sûreté du Québec, mais aussi de la Gendarmerie royale du Canada, ont participé à l'opération. Ils ont été épaulés dans leurs efforts de fonctionnaires de Revenu Québec et d'Hydro-Québec.

Les autorités ont effectué neuf perquisitions dans des résidences privées et des lieux de production de cannabis à Drummondville, Notre-Dame-du-Bon-Conseil et Saint-Lucien. Sur les lieux, ils ont saisi plus de 2000 plants de cannabis, ainsi que plus de 1 kg de cocaïne. Ils ont aussi trouvé du haschich et des comprimés de méthamphétamines. Au moment d'écrire ces lignes, les données étaient toujours incomplètes, les policiers livreront un bilan complet en cours de journée.

Les neuf personnes arrêtées sont six hommes et trois femmes âgés de 23 à 53 ans. Ils ont comparu, jeudi après-midi au palais de justice de Drummondville, afin de faire face entre autres à des accusations de complot, de possession de cannabis en vue d'en faire le trafic et de production de cannabis.

Certaines ont été remis en liberté, mais les autres devont patienter à l'ombre en attendant les suite des procédures.

Du nombre des individus arrêtés, quatre personnes faisaient l'objet de mandat d'arrestation soit: Matthieu Boisvert, Marie-Michèle Cyr, Mathieu Massicotte-Paradis et Daniel Lamothe.

Selon la porte-parole de la SQ à Drummondville, Mélanie Dumaresq, cette opération a été menée dans le cadre du programme Cisaille 2.0, qui vise à freiner l'expansion de la production et du trafic de cannabis au Québec.

Toute information sur la production et le trafic de stupéfiants peut être transmise confidentiellement à la Centrale de l'information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer