Guy Richard aurait fait preuve d'insouciance

Guy Richard... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Guy Richard

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) L'avocat de Guy Richard, Me Jasmin Laperle, a plaidé pendant plus de deux heures, mercredi après-midi, afin de convaincre le juge Érick Vanchestein de l'innocence de son client relativement aux accusations de conduite avec les capacités affaiblies et de délit de fuite causant la mort qui pèsent contre lui.

Afin de semer un doute dans la tête du magistrat relativement au délit de fuite, le criminaliste a avancé que la mort de Pierrik Houle a été provoquée par des conditions climatiques difficiles, ainsi que par un moment de distraction de Richard, qui tentait de mettre la main sur un contenant de boisson gazeuse.

« Il est très logique de croire qu'il ne l'a jamais vu, explique Me Laperle. C'est comme une mère qui se retourne pour parler à ses enfants ou quelqu'un qui texte au volant. C'est dangereux, mais nous ne sommes pas là pour ça aujourd'hui. »

Concernant les longues secondes que l'automobiliste a mises avant de s'immobiliser, l'avocat plaide l'insouciance. Il ne croit pas qu'il s'agisse d'un aveuglement volontaire ou d'un effort pour échapper à ses responsabilités.

Pour ce qui est de l'alcool que Guy Richard aurait consommé au cours de la soirée du 21 décembre 2012, Me Laperle estime que les témoins ont livré des versions contradictoires ou peu crédibles. Il note, entre autres, que les serveuses ont précisé n'avoir décelé que peu ou pas de signes d'intoxication chez l'accusé, hormis une légère odeur d'alcool.

De retour au bar

Lorsque contre-interrogé par la procureure de la Couronne Me Vicky Smith, Guy Richard a admis être retourné au bar le Rebel en fin de soirée, après avoir heurté le jeune Houle. Il aurait alors pris deux bières, ainsi qu'au moins quatre shooters. Il a ensuite pris le volant, même s'il savait pertinemment qu'il n'avait pas la capacité de le faire.

Rappelons que Guy Richard est accusé relativement à la mort de Pierrik Houle survenue le 21 décembre 2012 aux abords de la route 259 à Sainte-Perpétue. L'homme de 42 ans de Notre-Dame-du-Bon-Conseil l'aurait heurté au volant de sa mini-fourgonnette. Le procès se terminera aujourd'hui avec la fin des plaidoiries de la défense et celles de la Couronne.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer