Simon Fortier n'est plus à l'emploi de la CSRS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Simon Fortier, cet enseignant reconnu coupable de plusieurs chefs d'accusation relatifs à la pornographie juvénile, n'est officiellement plus à l'emploi de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS). Alors que l'organisation avait enclenché le processus pour le congédier, l'accusé a lui-même démissionné, selon nos informations.

Âgé de 31 ans, Simon Fortier était éducateur physique dans deux écoles primaires de Sherbrooke, La Samare (arrondissement de Fleurimont) et Saint-Antoine (arrondissement de Lennoxville). La commission scolaire avait déjà suspendu sans solde l'enseignant, qui était à l'emploi de l'organisation depuis quatre ans.

Fortier a plaidé coupable à quatorze chefs d'accusation, dont distribution de pornographie juvénile, de leurre d'enfant, d'incitation à des contacts sexuels et d'avoir rendu du matériel sexuellement explicite accessible à des mineurs dans le but de perpétrer un acte criminel. Fortier est entré en contact avec des jeunes filles par l'entremise de Facebook en utilisant un profil féminin et un pseudonyme.

Il affirmait travailler pour une agence de mannequins et amenait ainsi les jeunes filles à se dévêtir et à poser des actions à caractère sexuel devant une webcam. Fortier ne comptait aucun antécédent judiciaire avant d'être pris par la Sûreté du Québec. Ce sont des plaintes déposées par des mineurs qui ont éveillé les soupçons sur lui.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer