Sugar Sammy reçoit des menaces avant son spectacle à Sherbrooke

Les policiers sont intervenus au Centre culturel de... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Les policiers sont intervenus au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke jeudi soir.

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'humoriste Sugar Sammy a été victime de menaces jeudi avant son spectacle au centre culturel de l'Université de Sherbrooke. Le Service de police de Sherbrooke confirme qu'un appel de menaces relatif à des prises de position de l'artiste a été signalé vers 19 h.

Sugar Sammy... (Archives La Tribune, Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

Sugar Sammy

Archives La Tribune, Jessica Garneau

«Les menaces le visaient directement. Le suspect l'aurait appelé le clown fédéral. Il aurait dit que c'est ce soir que ça allait se passer sans être plus clair. Ce n'est pas la première fois que l'humoriste aurait reçu des menaces de ce type», explique le lieutenant Alain Préfontaine du SPS.

Sugar Sammy, qui a l'expérience des controverses, a soulevé les passions ces dernières semaines en faisant la promotion de ses spectacles à Montréal avec une affiche unilingue anglophone, dont le message était : « Pour Noël, j'aimerais recevoir une plainte de l'Office québécois de la langue française ».

La Société Saint-Jean-Baptiste a vertement condamné la publicité, accusant l'humoriste de francophobie et lui reprochant de « cracher au visage » des Québécois.

Sur scène, le récipiendaire de l'Olivier de l'année a fait sa marque en se payant la tête des francophones et des indépendantistes, notamment.

Les menaces de jeudi soir ont été faites à partir d'une cabine téléphonique directement à la billetterie du centre culturel de l'UdeS.

« L'équipe de l'artiste a choisi que le spectacle aurait lieu. Le service de sécurité de l'Université de Sherbrooke a fouillé les sacs des spectateurs. Le spectacle a été retardé, mais s'est tout de même déroulé», indique le lieutenant Préfontaine.

La nature des menaces était assez importante pour que le SPS déploie un important contingent de policiers.

 Au moins cinq véhicules de patrouille étaient stationnés devant le centre culturel de l'UdeS. Une autre voiture circulait autour du bâtiment sur le campus et les portes ont été barrées. Une dizaine de policiers sont restés à l'intérieur du centre culturel pendant toute la prestation.

« Nous avons sécurisé les lieux jusqu'au départ de l'artiste du centre culturel», assure le lieutenant Préfontaine.

Quatre enquêteurs ont été mandatés pour faire la lumière sur cette affaire de menaces à l'endroit de l'artiste reconnu pour son humour irrévérencieux. Même un membre de l'état-major du SPS était sur place.

Quelque 250 000 billets des spectacles You're Gonna Rire et En français svp! De Sugar Sammy ont été vendus, en faisant la tournée la plus lucrative au Canada l'an dernier.

Jeudi soir, environ 1350 spectateurs assistaient à la représentation supplémentaire du Montréalais d'origine indienne à la salle Maurice-O'Bready. 

- Avec Laura Martin

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer