Christian Nadeau reconnaît avoir heurté un signaleur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Le Ferdinois Christian Nadeau a plaidé coupable, jeudi matin au palais de justice de Victoriaville, à une accusation de conduite avec les capacités affaiblies causant des lésions à un signaleur. L'incident a eu lieu le 29 janvier 2013, sur la route 165, à la hauteur de Plessisville.

Le chauffard circulait dans une zone de travaux avec un taux d'alcoolémie de 320 mg par 100 ml de sang, soit exactement quatre fois la limite permise par la loi, lorsqu'il a heurté le signaleur Michel Girard à un bras, lui causant des blessures qui l'ont tenu en congé forcé pendant une longue période de temps.

Si la douleur semble bien réelle et que la victime s'est également plaint de troubles psychologiques à la suite de cet accident, la procureure Me Ann Marie Prince aura tout de même à faire la preuve qu'il y a bel et bien eu lésion. En effet, rien au rapport médical n'indique quelconque fracture, déchirure ou entorse aux membres de la victime.

Les partis ont ordonné la confection d'un rapport présententiel afin d'être en mesure de cibler une peine plus précise pour le contrevenant. Ils se rencontreront de nouveau le 16 avril afin de convenir de la sentence. Il est déjà acquis que Nadeau se verra interdire la conduite d'un véhicule à moteur pour au moins une année et recevra une amende salée.

Fait intéressant, le chauffard, qui ne possède aucun antécédent criminel, étant en route pour la maison de thérapie L'Aube de la paix de Thetford Mines lorsqu'il a heurté le travailleur. Il était bien au fait de son problème d'alcool.

Nadeau était inspecteur municipal à Sainte-Sophie-d'Halifax dans la MRC de l'Érable au moment de l'accident.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer