Braquage de domicile: sept ans de prison pour Flores-Saravia

Jose Gabriel Flores-Saravia sera écroué pour les sept prochaines années pour le... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Jose Gabriel Flores-Saravia sera écroué pour les sept prochaines années pour le braquage de domicile survenu dans le Canton de Cleveland le 29 mars 2011.

Me Claude Robitaille... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Me Claude Robitaille

Archives La Tribune

Flores-Saravia a été reconnu coupable en septembre dernier de vol qualifié en utilisant une arme à feu, de séquestration et d'introduction par effraction, où la victime avait reçu des coups de feu aux jambes.

Le procureur aux poursuites criminelles Me Claude Robitaille et l'avocate de la défense Me Ariane Bergeron-Saint-Onge ont présenté, mardi, une suggestion commune se situant «dans le bas de la fourchette» pour des crimes en semblable matière à la juge Claire Desgens de la Cour du Québec.

«Les peines pour des crimes semblables varient de six à dix ans de détention. Il faut se rappeler que le vol qualifié en utilisant une arme à feu est passible d'une peine minimale de quatre ans. L'accusé n'a jamais témoigné concernant son implication», explique Me Robitaille.

Quatre autres personnes ont été condamnées dans cette aventure commune où l'objectif était de voler un homme de 60 ans du Canton de Cleveland. Jean-Marie Maxime a déjà été condamné à neuf ans de pénitencier alors que les trois danseuses impliquées, Gloria Lopala, Daphnée Nozalis et Nadine Pierre ont écopé de peines de neuf, douze et quinze mois de prison ferme.

Les cinq criminels s'étaient pointés en matinée chez la victime pour y voler un montant d'argent d'environ 11 000 $. Le vol a mal tourné lorsqu'ils se sont rendu compte que le propriétaire des lieux était toujours sur place. Les deux hommes ont utilisé une arme à feu pour voler le sexagénaire.

«Le rapport présenteciel qui avait été préparé était intéressant. Cependant, l'individu de 33 ans ne reconnaissait pas son implication dans le crime avec l'arme à feu», mentionne Me Claude Robitaille.

Même si la proximité des gangs de rue de Montréal a été évoquée dans cette affaire, aucune preuve en ce sens n'a été faite.

«Une chose est certaine, l'accusé n'avait pas de bonnes fréquentations. Cependant, il ne vivait vraisemblablement pas du crime», mentionne Me Robitaille.

Le parallèle peut être tracé avec un autre braquage de domicile survenu en Estrie au cours des dernières années.

Alfa Ibrahim Fofana a écopé de neuf ans de prison et Yassine Fares Haddar neuf ans et demi, pour le braquage de domicile survenu à la ferme Wera de Waterville en mars 2010. Le cerveau de l'affaire Khodr Kanaan a été condamné à onze ans de prison. L'invasion de domicile à la ferme Wera est survenue le 4 mars 2010.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer