Fraude à la Caisse du Mont-Bellevue: deux accusés pourraient plaider coupable

Accusé d'avoir utilisé une fausse identité pour soutirer 4500 $, Florent Jusma... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Accusé d'avoir utilisé une fausse identité pour soutirer 4500 $, Florent Jusma et Marie-Jessica Bobo devraient régler leurs comptes avec la justice à leur retour devant le tribunal en décembre.

L'avocat des deux accusés, Me Eddy Ménard, a annoncé au tribunal que Jusma allait «disposer de tous ses dossiers» à son retour le 10 décembre. Il a aussi mentionné à la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec, qu'il allait déposer des documents dans le dossier de Marie-Jessica Bobo.

André Roy, un troisième individu arrêté dans cette affaire, compte faire transférer ses dossiers dans le district judiciaire de Montréal.

Le trio a été arrêté le 5 mai dernier à Sherbrooke avant d'être accusé de fraude de moins de 5000 $, de possession de documents ne leur appartenant pas et de supposition de personne.

C'est André Roy qui se serait présenté au guichet de la Caisse populaire du Mont-Bellevue. pour retirer 4500$.

Confrontée à des signatures différentes sur le chèque et sur les documents d'identité, l'employée de la caisse a fait quelques vérifications. Pendant ce temps, le suspect a pris la fuite.

Un signalement a été fait au Service de police de Sherbrooke. Le trio a été repéré à l'intersection des rues King Ouest et Queen-Victoria. Les deux occupants du véhicule ont prétexté ne pas connaître Roy.

Cependant, la fouille de Florent Jusma aurait permis de mettre la main sur des éléments de preuve le reliant au dossier.

L'enquête du SPS aurait aussi permis de découvrir que Marie-Jessica Bobo travaille pour une compagnie lui donnant accès à des données personnelles de personnes possédant un dossier de crédit. Elle aurait cependant affirmé aux enquêteurs ne jamais avoir utilisé de tels renseignements.

C'est la procureure aux poursuites criminelles au dossier Me Laila Belgharras qui représente le ministère public dans cette affaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer