Exclusif

Ste-Edwidge: une course avec un autre véhicule aurait précédé la tragédie

Un autre véhicule est impliqué dans la trame factuelle qui a mené à l'accident... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Un autre véhicule est impliqué dans la trame factuelle qui a mené à l'accident mortel de la fin de semaine dernière à Sainte-Edwidge-de-Clifton qui a coûté la vie à Tristan Hivert et Ludovic Vachon.

Selon des informations obtenues par La Tribune, une course entre le véhicule conduit par Tristan Hivert et un autre véhicule aurait précédé cet accident mortel sur la route 206.

La Sûreté du Québec ne peut valider cette hypothèse pour le moment, mais confirme qu'un deuxième véhicule a été saisi à la suite de cet accident mortel.

«Des expertises seront faites sur ce véhicule pour déterminer le rôle de cet autre véhicule dans l'accident mortel», soutient la porte-parole de la Sûreté du Québec en Estrie, Aurélie Guindon.

«Nous ne pouvons confirmer que le conducteur de l'autre véhicule a été rencontré par nos enquêteurs.»


La SQ explique que plusieurs personnes ont été rencontrées dans le cadre de cette enquête entourant cet accident mortel survenu sur la route 206 à Sainte-Edwidge-de-Clifton à la hauteur du chemin Kaeslin.

«Nous ne pouvons confirmer que le conducteur de l'autre véhicule a été rencontré par nos enquêteurs. Nous n'émettrons pas d'autre commentaire tant que le rapport de l'expert en reconstitution ne sera aps déposé et que l'enquête ne sera pas complétée», mentionne la porte-parole de la SQ.

Le véhicule des victimes aurait heurté l'autre véhicule durant la course de rue après une soirée où les jeunes auraient consommé de l'alcool. Le véhicule de Tristan Hivert aurait devancé l'autre véhicule sur la route 206 jusqu'à ce qu'il ne soit plus visible.

Le véhicule des victimes aurait heurté un ponceau, puis fait plusieurs tonneaux avant de frapper des arbres pour finalement s'immobiliser dans un fossé. L'une des victimes a été éjectée au moment de l'impact, alors que l'autre est demeurée incarcérée à l'intérieur du véhicule.

L'autre véhicule serait passé à proximité, mais étant donné qu'il n'avait plus de lumières et la noirceur importante, il était impossible d'apercevoir le véhicule accidenté en bordure de la route.

C'est un citoyen qui a aperçu le véhicule dans un champ en bordure de la route le 2 novembre.

Au lendemain de l'accident, la SQ mentionnait que l'alcool, la vitesse ainsi que le non-port de la ceinture de sécurité pourraient être en cause dans cet événement.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer