Le bar Caméléon doit fermer durant neuf jours

La Régie des alcools, des courses et des jeux a forcé la fermeture du pub le... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) La Régie des alcools, des courses et des jeux a forcé la fermeture du pub le Caméléon de Victoriaville pour une période de neuf jours après qu'une série d'incidents se soient produits à l'intérieur et à proximité de l'établissement au cours des dernières années.

Selon le jugement rendu la semaine dernière, les policiers ont dû intervenir pour 22 événements de violence, deux de surcharge, cinq de vente de boissons alcooliques à l'extérieur des lieux autorisés, un de présence de drogue et un d'aménagement non conforme entre le 15 avril 2012 et le 20 octobre 2013.

La Sûreté du Québec a notamment reçu des plaintes concernant un client qui a lancé une bouteille à des passants, plusieurs bagarres, un attroupement et des menaces de mort. Chaque fois, les fautifs se retrouvaient dans un état d'ivresse passablement avancé. Le 10 août 2012, les policiers font état de la présence de 150 personnes sur la terrasse de l'établissement, alors qu'elle ne peut qu'en contenir 40 selon le permis d'alcool.

Bien au fait de ses écarts de conduite répétés, la propriétaire de l'établissement, Vicky Côté, a pris entente avec les représentants de la Régie afin d'éviter la tenue d'un procès. Ils en sont venus à une proposition commune de neuf jours de suspension, amorcée dimanche.

«Le coeur gros»

C'est «le coeur gros» que Vicky Côté, une femme d'affaires respectée de la région victoriavilloise, a ouvert les portes de son Caméléon aux policiers afin qu'ils puissent procéder au scellé des boissons alcooliques. Ça se passait dimanche après-midi. Mme Côté avait surtout des remords pour ses quelque 60 travailleurs qui se retrouvent temporairement sans emploi.

«Un mélange de honte et d'échec tournait dans ma tête et la tourmente d'avoir laissé tomber une soixantaine de collègues de travail, qui n'auront pas de paie pendant près de deux semaines», a-t-elle dit.

Mme Côté s'est estimée chanceuse que la Régie choisisse de fermer son établissement un dimanche, ce qui fait en sorte qu'elle ne ratera qu'un seul week-end d'activité. Le Caméléon rouvrira ses portes le 5 novembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer