Un ado pourrait plaider coupable aux accusations de braquage

Accusé dans une affaire de braquage de domicile commise dans le secteur... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Accusé dans une affaire de braquage de domicile commise dans le secteur Deauville l'été dernier, un adolescent de 17 ans pourrait régler ses comptes avec la justice à la fin octobre au palais de justice de Sherbrooke.

Le jeune homme, dont on ne peut révéler l'identité, est détenu pour la durée des procédures judiciaires.

La procureure aux poursuites criminelles Me Marie-Ève Lanthier a modifié un chef d'accusation lundi pour porter une accusation de voies de fait graves. Elle a rappelé au tribunal qu'elle déposait un avis d'assujettissement à une peine pour adulte à cette accusation, comme pour les autres portées à la suite de braquage de domicile.

L'avocate de la défense Me Mélissa Gilbert a reporté le dossier au 27 octobre « pour le faire avancer ».

D'autres jeunes hommes accusés dans cette affaire sont déjà au pénitencier.

Sergiy Bayuk et Cédrick Vachon ont été condamnés en septembre dernier à des peines respectives de 45 mois et 55 mois de pénitencier.

Cédrick Vachon a reconnu s'en être pris physiquement à la victime, un homme de 75 ans, lors du vol qualifié.

De son côté, Sergiy Bayuk a reconnu notamment les accusations de voies de fait causant des lésions, introduction par effraction dans le but de commettre un vol qualifié, utilisation d'une fausse arme et possession d'arme prohibée.

En plus de cet événement du 11 juillet 2014, Bayuk a aussi participé à un autre braquage de domicile le 8 juillet dernier. L'adolescent de 17 ans aurait aussi participé à ce braquage de domicile.

Sergiy Bayuk et des complices allégués se sont d'abord attaqués à un jeune homme sur la rue des Roses en l'absence de ses parents pour une affaire de dette de drogue, le 8 juillet. Ils auraient défoncé la porte à coups de pied avant de pénétrer dans la maison cagoulés et munis d'un pistolet à plomb et d'un bâton télescopique. Ils en sont ressortis avec des téléviseurs et ordinateurs.

Le 11 juillet en fin de soirée, un groupe de cinq individus, dont Bayuk, Vachon et vraisemblablement l'ado de 17 ans, se sont introduits dans la résidence d'un homme de 75 ans alors qu'il dormait. Ils l'ont aspergé de poivre de Cayenne, menacé de mort et battu avec un bâton télescopique.

Après avoir battu la victime au point de craindre pour sa vie, les suspects ont volé un téléviseur, des bijoux ainsi qu'une importante somme d'argent de plusieurs milliers de dollars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer