L'avocat de Richard plaide la mauvaise visibilité

Guy Richard... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Guy Richard

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Plus avance le procès pour délit de fuite mortel de Guy Richard et plus il apparaît évident que l'avocat de la défense Me Jasmin Laperle plaidera une visibilité difficile, le soir du 21 décembre 2012, pour expliquer l'accident qui a coûté la vie de Pierrik Houle, aux abords de la route 259, à Sainte-Perpétue.

Tout au long de ses contre-interrogatoires, le criminaliste est revenu à maintes reprises sur la luminosité de la scène d'accident, ainsi que sur le climat qui sévissait au cours de la fatidique soirée. Il appert effectivement que la région était victime d'une importante chute de neige fondante et qu'il y avait de la bruine. Pour ce qui est de l'éclairage, il était limité à des lumières de rues situées de l'autre côté du rang Saint-Joseph.

Au cours de son interrogatoire, l'avocat de Guy Richard a fait admettre au reconstitutionniste de la Sûreté du Québec Sébastien Fortin que son client n'avait eu que très peu de temps pour apercevoir et éviter le joggeur qui circulait en bordure de chaussée. Il n'y a pas de trottoir à cet endroit.

Me Laperle s'est également attardé au tempérament de l'accusé. Selon les témoins entendus jusqu'à présent, Guy Richard ne démontrait que très peu de signes d'intoxication, même s'il a consommé une importante quantité d'alcool préalablement à l'accident. Ils laissent ainsi planer le doute que l'accident ne soit pas attribuable à la consommation d'alcool ingérée par l'accusée, mais plutôt à des facteurs routiers et météorologiques.

Procès remis en décembre

Vu l'indisponibilité d'un de ses témoins, la procureure de la Couronne Me Vicky Smith n'a pas été en mesure de compléter la présentation de sa preuve. Les parties ont donc convenu de reporter la fin du procès au 9 décembre, au palais de justice de Drummondville. On s'attend à ce qu'il prenne fin le 11.

Rappelons que Richard est accusé d'avoir happé Pierrik Houle qui faisait son jogging sur l'accotement de la route 259 dans le village de Sainte-Perpétue. Ce sont des proches, inquiets qu'il ne soit pas de retour, qui l'ont retrouvé allongé dans un banc de neige.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer