Alex D'Orio signe avec les Penguins

Le Sherbrookois Alex D'Orio a signé un contrat... (Photo tirée de Twitter)

Agrandir

Le Sherbrookois Alex D'Orio a signé un contrat d'entrée dans la LNH mercredi avec les Penguins de Pittsburgh.

Photo tirée de Twitter

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le gardien sherbrookois Alex D'Orio a signé un premier contrat professionnel et devient officiellement un espoir des Penguins de Pittsburgh. Invité au camp des recrues après avoir été ignoré au dernier repêchage, le portier des Sea Dogs de Saint John a impressionné l'état-major des Penguins lors de ses premières parties préparatoires.

« Tout le monde a un chemin différent. L'important, c'est de finalement arriver à destination et atteindre son but. Je suis super content d'avoir signé ce contrat et j'espère percer l'alignement dans deux ou trois ans », a lancé D'Orio, encore sur un nuage quelques heures après la signature.

L'ancien Cantonnier avait vécu une grande déception lors de l'encan 2017. Mais au septième tour, son agent Gilles Lupien a reçu un appel de Penguins afin d'inviter le gardien à leur camp des recrues question de lui donner la chance de se faire valoir. Rappelons que les Penguins ne possédaient pas de choix au repêchage à chacun de tours cet été.

« Le fait d'avoir évolué pour une équipe championne ou de n'avoir disputé que 28 parties à mon année recrue ne m'a pas aidé à me faire connaître auprès des recruteurs. Je me suis présenté au camp en me disant que je donnerai tout ce que j'ai pour ne pas revenir à Saint John sans contrat et avec la possibilité de retourner à la prochaine séance de repêchage. Je voulais rester le plus longtemps possible au camp des recrues et je suis très heureux de pouvoir poursuivre au camp principal », souligne le cerbère.

Bien préparé

Il faut quand même avouer qu'il avait tout pour convaincre les dirigeants de Pittsburgh. D'Orio s'est présenté au tournoi des recrues à Buffalo avec un dossier de 19 gains, deux défaites et un revers en prolongation la saison dernière, sans parler de sa moyenne de buts alloués de 2,40, ce qui est excellent dans la LHJMQ. Surtout pour une recrue.

« J'ai aussi bien fait à mon premier match contre Boston dans une défaite de 3-2 en prolongation. J'avais des frissons quand j'ai enfilé le chandail des Penguins. Mais je devais immédiatement retrouver toute ma concentration en me disant que ce n'était qu'une simple partie de hockey. Ensuite, les entraîneurs ont décidé de me donner les deux autres matchs suivants : une victoire de 6 à 2 contre New Jersey et un gain de 5 à 3 contre Buffalo. »

Ce fut assez pour obliger les Penguins à lui offrir un contrat d'entrée dans la LNH, de peur de le perdre lors du prochain repêchage.

« Je savais qu'ils m'aimaient bien parce que la séance de sélection n'était pas encore terminée que j'avais déjà un appel de leur part. Après le camp principal, j'aurai le défi de garder les buts de façon régulière dans la LHJMQ et j'ai hâte à la prochaine saison. »

Une saison qui s'annonce quelque peu différente de celle de l'an dernier pour les gagnants de la coupe du Président, puisque d'excellents vétérans comme Thomas Chabot ne seront pas de retour dans le junior majeur.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer