LHJMQ : une simulation du repêchage

À une semaine de la séance de sélection de la LHJMQ, présentée le samedi 3 juin... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) À une semaine de la séance de sélection de la LHJMQ, présentée le samedi 3 juin à Saint-John au Nouveau-Brunswick, les tractations se font nombreuses et nous amènent à simuler un repêchage selon les besoins de chaque équipe, la disponibilité des joueurs et leurs intentions à l'égard de leur avenir. Si certains joueurs laissent miroiter le fait de poursuivre leur carrière aux États-Unis, d'autres ont déjà annoncé clairement leurs couleurs.

Les premiers choix semblent peut-être évidents. Mais plus la séance de sélection avancera, plus les possibilités sont nombreuses : choix surprises, transactions, etc. Tentons le coup, au risque de rater la cible à quelques reprises...

 

Océanic de Rimouski

Alexis Lafrenière

Probablement l'un des choix les plus faciles à effectuer. Ce repêchage me fait beaucoup penser à celui de la LNH en 2016. Deux joueurs exceptionnels disponibles. Alexis Lafrenière et Samuel Poulin. En ayant le premier choix, l'Océanic jettera son dévolu sur Lafrenière, le meilleur espoir depuis Nathan MacKinnon. Un diamant brut à polir. 

 

Phoenix de Sherbrooke

Samuel Poulin

La seule raison qui pourrait faire en sorte que Poulin ne rejoigne pas son frère Nicolas à Sherbrooke : un coup de théâtre de la part de l'Océanic. Sinon, le directeur général Jocelyn Thibault sélectionnera son filleul. Peut-être moins spectaculaire que Lafrenière, mais tout aussi efficace, sinon plus. 

 

Wildcats de Moncton

Jakob Pelletier

Le seul défaut de Jakob Pelletier? Être admissible lors du même repêchage que Lafrenière et Poulin. Les Wildcats avaient le plus de chances de sélectionner au premier rang, mais Jakob Pelletier se veut un excellent prix de consolation et Moncton ne passera pas à côté de cette occasion.

 

Mooseheads de Halifax

Alex Newhook

Vu comme le troisième choix potentiel au prochain repêchage par certains experts, Alex Newhook pourrait brouiller les cartes au troisième choix. Classé au 5e rang derrière Xavier Parent, le petit attaquant a déjà fait connaître son intérêt de poursuivre sa carrière aux États-Unis. Les Mooseheads ont tout pour le convaincre d'opter pour la LHJMQ. 

 

Foreurs de Val-d'Or

Xavier Parent

Surprenant de voir Xavier Parent glisser jusqu'au cinquième rang quand on sait tout ce qui s'est dit à son propos lors des dernières années. Vu à un certain moment comme étant le meilleur espoir du Québec, celui qui constituait un phénomène durant son enfance pourrait prendre la direction de Val-d'Or, en manque de talent brut. 

 

Drakkar de Baie-Comeau

Justin Barron

Le DG Steve Ahern a déjà dévoilé une partie de son jeu en avouant être intéressé par la sélection d'un joueur récalcitrant et comme Justin Barron semble vouloir refuser de se rapporter dans certains marchés éloignés, ce choix pourrait s'avérer logique. Ahern a également annoncé son désir de mettre la main sur le troisième choix. 

 

Voltigeurs de Drummondville

Christopher Mérisier-Ortiz

Probablement le meilleur défenseur disponible après Barron. Sinon, on peut probablement interchanger les choix de Barron et Mérisier-Ortiz. Ce dernier se trouve au septième rang du classement des meilleurs espoirs du Centre de soutien au recrutement, tout juste derrière Barron.

 

Voltigeurs de Drummondville

Nathan Légaré

J'étais porté à envoyer Maxence Guénette à Drummondville, mais choisir deux défenseurs de suite au repêchage serait peut-être un peu audacieux de la part des Voltigeurs. Nathan Légaré demeure l'un des meilleurs attaquants disponibles. Le coup d'éclat des Voltigeurs serait toutefois de repêcher Bailey Peach. 

 

Drakkar de Baie-Comeau

Maxence Guénette

Un défenseur à Baie-Comeau? Pourquoi pas. Le joueur de Lévis pourrait intéresser le Drakkar grâce à sa polyvalence. La question maintenant: est-ce que Baie-Comeau aura encore ce choix à ce stade du repêchage? J'en serais surpris. Guénette est tout de même vu comme étant le huitième meilleur espoir par le CSR.

 

Océanic de Rimouski

Xavier Simoneau

Plusieurs feront le saut en voyant Xavier Simoneau aussi haut dans mon classement. Surtout parce que le CSR le classe en deuxième ronde. Mais il y a toujours des surprises lors d'un encan de la LHJMQ. Il a évolué dans le midget AAA à 14 ans et a peut-être convaincu l'Océanic en jouant aux côtés de Lafrenière. On dit beaucoup de bien sur lui.

 

Phoenix de Sherbrooke

Jaxon Bellamy

Et voilà le défenseur tant recherché par le Phoenix de Sherbrooke. Jaxon Bellamy est imposant et polyvalent. En plein ce que recherche le Phoenix, qui tentera d'ajouter un peu de poids à son alignement s'il possède encore ce choix, qui semble fort populaire auprès des autres formations.

 

Océanic de Rimouski

Jérémy Michel

Classé 15e par le CSR, Michel n'évoluait pas très loin de Rimouski. L'attaquant de Lévis serait le meilleur attaquant disponible rendu à ce moment du repêchage. Intéressé par les États-Unis, le marqueur naturel descendra quelque peu au classement à cause de son intérêt envers la NCAA.

 

Titan d'Acadie-Bathurst

Bailey Peach

Le joueur de Cole Harbour est rapide et prometteur. Vu comme étant le neuvième meilleur espoir disponible par le CSR, Peach apprécierait demeurer dans les Maritimes et pourrait refuser d'évoluer dans un marché comme Rimouski par exemple, ce qui le rendrait disponible au 13e rang.

 

Screaming Eagles 

du Cap-Breton

Dawson Mercer

L'attaquant de BCS a avoué dans nos pages son désir de poursuivre ses études en anglais et sa sélection au 14e rang par les Eagles pourraient le convaincre d'opter pour la LHJMQ. Il constituera certainement une prise intéressante à ce moment du repêchage et fera la fierté du Cap-Breton.

 

Screaming Eagles du Cap-Breton

Arlo Merritt

Choix logique des Eagles, qui opteraient encore pour un joueur natif des Maritimes. L'attaquant imposant de la Nouvelle-Écosse a bien fait en fin de saison, ce qui a convaincu le CSR de le classer au 13e rang, un bond de sept positions. 

 

Wildcats de Moncton

Brett Budgell 

Évoluant en Ontario, mais provenant de Terre-Neuve, l'attaquant de six pieds devient un choix acceptable en fin de première ronde et les Wildcats pourraient se l'offrir s'il est encore disponible, ce qui sera le cas en principe. 

 

Foreurs de Val-d'Or

Christopher Inniss 

Après Xavier Parent, un défenseur pourrait se diriger vers l'Abitibi. Son flair offensif et son côté spectaculaire feraient de lui le choix parfait pour les Foreurs. Olivier Desroches aurait pu être choisi à sa place. Si j'hésitais, ce sera peut-être aussi le cas des Foreurs.

 

Remparts de Québec

Mathieu Bizier

Il vient de Québec et sera l'un des attaquants les plus prometteurs rendu à ce moment de la séance de repêchage. Les Remparts doivent certainement bien le connaître et pourraient s'assurer d'un choix peu risqué. 

 

Armada de Blainville-Boisbriand

Alex Beaucage

Un attaquant frôlant les six pieds et évoluant à Trois-Rivières. Pour être franc, l'Armada a toujours su surprendre la Planète Hockey et rendu au dernier choix de première ronde, les chances que ce soit Beaucage sont faibles. Mais il est le dernier joueur disponible classé en première ronde par le CSR. Un coup de dés, bref.




À lire aussi

  • Le DG du Phoenix écoute les offres

    Sports

    Le DG du Phoenix écoute les offres

    Aucun doute ne plane au-dessus de l'identité du premier joueur repêché par le Phoenix lors de la ronde 1 de l'encan 2017. Tous semblent d'accord pour... »

  • Le Phoenix au coeur des rumeurs

    Sports

    Le Phoenix au coeur des rumeurs

    À la fin du dernier match de la saison, l'entraîneur du Phoenix avait confié que lorsqu'une équipe est exclue des séries éliminatoires, des... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer