Dumont-Bouchard blanchit les Tigres à son premier match

Ryan DaSilva a félicité son coéquipier Anthony Dumont-Bouchard,... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Ryan DaSilva a félicité son coéquipier Anthony Dumont-Bouchard, qui a enregistré un blanchissage à son premier match en près de huit mois d'absence en raison du commotion cérébrale.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Victoriaville) Après un peu plus de sept mois d'attente, Anthony Dumont-Bouchard était de retour sur la patinoire, dimanche après-midi au Colisée Desjardins. Le gardien n'a pas mis de temps à se remettre dans le bain, blanchissant les Tigres de Victoriaville par la marque de 5-0.

« Je suis content pour lui. Enfin, il peut jouer, mais surtout, enfin il se sent bien. Les jeunes veulent jouer au hockey et il a trouvé ça difficile de ne pas pouvoir le faire pendant une aussi longue période, affirme l'entraîneur-chef des Voltigeurs de Drummondville, Dominique Ducharme. Il a bien joué aujourd'hui, il a fait de gros arrêts en première période et il va encore s'améliorer et reprendre son rythme ».

Victime d'une commotion cérébrale le 19 mars lors de la période d'échauffement précédant un match face aux Foreurs de Val-d'Or, le vétéran de 19 ans a longtemps conservé des problèmes de concentration, ce qui l'a empêché de reprendre l'entraînement.

Son retour fait en sorte que les Drummondvillois se retrouvent avec trois gardiens de but. Outre Dumont-Bouchard, Frédéric Foulem et la recrue Olivier Rodrigue se partageront le filet. « C'est un beau problème, on aime ça les beaux problèmes », sourit Ducharme.

17-2 depuis 2011

Les joueurs, les entraîneurs et les directeurs généraux se sont succédé au cours des dernières années, mais la domination des Voltigeurs sur les Tigres se poursuit. La victoire d'hier était la 17e des Rouges au cours des 19 derniers matchs.

Rivalité oblige, les esprits se sont échauffés au cours de la deuxième moitié de la rencontre, ce qui a donné lieu à nombre d'escarmouches et à de violents combats. L'instructeur des Félins, Louis Robitaille n'a pas apprécié du tout la tenue des siens.

« C'est une sortie très décevante à la maison, il n'y a pas grand-chose à dire de plus. Nous avons connu de bons moments en début de deuxième, mais ça n'a pas tourné pour nous et nous avons tenu les bâtons plus serrés par la suite. En troisième, la chaîne a débarqué », reconnaît-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer