La rivalité de la 55 reprend de plus belle

Phoenix et Voltigeurs ont presque toujours offert un... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Phoenix et Voltigeurs ont presque toujours offert un spectacle enlevant dans lequel les émotions prennent une place importante.

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Il y a de ces rivalités qui perdurent. Celle entre Sherbrooke et Drummondville n'est pas près de disparaitre. Le Phoenix affrontera les Voltigeurs à deux reprises, et ce, en deux soirs: vendredi à Drummondville et samedi à Sherbrooke. De quoi alimenter la rivalité déjà existante.

« Les gars sont motivés grâce à l'événement du Week-end des rivalités, remarque l'entraîneur des Oiseaux, Stéphane Julien. C'est à eux maintenant d'être prêts, parce que les Voltigeurs auront le couteau entre les dents après leurs deux dernières défaites de 4 à 3 contre l'Armada et 7-2 contre Charlottetown. »

Il faut avouer que les deux équipes ont presque toujours offert un spectacle enlevant dans lequel les émotions prennent une place importante.

« Un match contre les Voltigeurs, c'est toujours intense, admet le pilote sherbrookois. Je souhaite donc voir mon équipe fournir un effort constant et éviter les mauvaises performances comme celle contre l'Armada, qui avait mené à une défaite de 8 à 2. On ne veut pas de saison en montagnes russes contrairement aux dernières campagnes. Les détails font toute la différence et je tiens à ce que les joueurs fassent attention au système de jeu en évitant les longues passes et en offrant un bel appui à leurs coéquipiers. »

Positionnés au 13e rang, les Voltigeurs tenteront de distancer le Phoenix, qui se trouve à un maigre point de son rival.

« On doit admettre que la prochaine fin de semaine est une belle occasion d'ajouter des points au classement encore une fois. Même si l'on dispute deux parties en autant de jours, on doit prendre une rencontre à la fois sans trop penser à la suivante. Pour l'instant, on ne fait que préparer la partie de vendredi. La bonne nouvelle, c'est que les joueurs ont pu reprendre des forces lors des derniers jours puisqu'ils n'ont joué que quatre parties en deux semaines », souligne Stéphane Julien.

MacDonald et Rodrigue absents

Tout comme Anderson Macdonald du Phoenix, le gardien drummondvillois Olivier Rodrigue ratera les rencontres de la fin de semaine à cause de sa participation au Défi mondial des moins de 17 ans. Frédéric Foulem sera donc le gardien partant des Voltigeurs, logiquement.

« On en profitera pour mettre de la pression sur leur défensive et il faudra être opportunistes. Ce n'est pas facile de jouer à Drummondville et ce sera important de tirer au filet pour tester Foulem et de profiter de l'absence de Rodrigue, qui connaissait un bon début de saison jusqu'à ce qu'il affronte les Islanders », précise Julien.

Malgré tout, les Voltigeurs demeurent une formation bien organisée et représentent une menace constante selon le pilote du Phoenix:

« Ils possèdent une excellente offensive. Leur attaque a beaucoup de punch. Ils misent aussi sur un très bon entraîneur en Dominique Ducharme et ils ne doivent donc jamais être pris à la légère. »

Baptême de feu pour McLeod

Après avoir été frappé par une mononucléose, Brock McLeod disputera sa première partie dans la LHJMQ. Un moment crucial dans sa jeune carrière de hockeyeur. Et un ajout important pour le Phoenix, qui devra batailler avec un alignement décimé à cause des blessures notamment.

« Ça fait longtemps que je n'ai pas joué et je suis très excité à l'idée de disputer ma première partie dans la LHJMQ, avoue l'attaquant. Je l'attendais depuis longtemps! »

« Son retour ne se fera pas dans les conditions idéales, estime l'entraîneur Stéphane Julien. Il a tout de même dû combattre une mononucléose et ça lui prendra au moins quatre parties avant de retrouver le rythme. Il a connu de bonnes semaines d'entraînement, il se sent bien, mais il doit retrouver sa pleine vitesse comme au début du camp. Même s'il nous manque quelques joueurs à l'attaque, on devra gérer son temps de glace de façon intelligente. »

sur le deuxième trio

N'empêche que McLeod évoluera sur le deuxième trio et en avantage numérique. Si Julien Pelletier retrouvera ses partenaires de trio Hugo Roy et Yaroslav Alexeyev, McLeod, lui, évoluera sur la deuxième ligne en compagnie de Marek Zachar et Dany Coulombe.

« J'ai beaucoup joué avec Anderson MacDonald durant le camp et on a connu du succès ensemble. Puisqu'il est absent, ce sera différent et je devrai m'habituer à mes nouveaux coéquipiers. Mais je ne suis pas le genre de gars qui tient à jouer toujours avec les mêmes joueurs. Ce sera un nouveau départ pour moi. »

« Il évoluera en avantage numérique parce qu'il est très efficace autour du filet, avance Stéphane Julien. On verra comment il se débrouille à 5 contre 5. Quand tous les autres joueurs s'entraînent et disputent des matchs depuis deux mois, ça va vite pour celui qui recommence à jouer. Il doit aussi s'habituer au système de jeu, mais c'est déjà une excellente nouvelle qu'il soit de retour. »

« Je ne crois pas être dans ma forme optimale, mais je m'en approche, indique la recrue. Les entraînements, ce n'est pas comme une partie. Le rythme n'est pas le même. Avec ma mononucléose, parfois j'allais bien et le lendemain, je n'avais pas d'énergie. Je me sentais très fatigué et ce n'était vraiment pas agréable parce que je ne pouvais même pas m'entraîner. Je trouvais cela difficile de me retrouver dans les gradins sans pouvoir aider mes coéquipiers. Maintenant, je peux contribuer au succès de mon club et c'est ce que je souhaite faire ce week-end. »

Sa nuit sera courte, fort probablement.

« C'est certain que je vais avoir de la misère à dormir, a-t-il indiqué jeudi, mais après une première présence, je crois que je me sentirai déjà mieux. J'aime les parties importantes. J'ai participé la saison dernière à la Coupe Telus dans le midget AAA et celle de vendredi sera importante pour moi. Même si l'entraîneur m'utilise davantage à cause du manque d'attaquants, je serai prêt et j'amènerai de l'énergie sur la patinoire en espérant gagner la partie. »

Le Phoenix pour se relancer?

Après un excellent début de saison, les Voltigeurs de Drummondville traversent une séquence difficile et il compte sur la série aller-retour face au Phoenix de Sherbrooke, qui commence vendredi soir, afin de renouer avec la victoire.

L'entraîneur-chef des Drummondvillois, Dominique Ducharme, s'attend à deux rencontres serrées entre des formations qui se ressemblent sur plusieurs points. Il croit qu'au final, ce seront les partisans qui sortiront gagnants de ces duels.

« Quand deux équipes qui sont situées à une courte distance ont à s'affronter aussi rapidement, ça fait monter l'intensité, ça crée des rivalités et c'est bon pour le spectacle. Pour ma part, ce sera ma première expérience dans cette situation, je vais apprendre cette rivalité », dit l'instructeur d'Équipe Canada junior.

Même si les Voltigeurs ont perdu leurs quatre derniers matchs, Ducharme est loin de s'inquiéter. Il considère que son équipe méritait un meilleur sort et a progressé malgré tout.

« Nous connaissons une mauvaise séquence en matière de résultats, mais pas si on regarde de quelle façon on a joué. On a perdu deux de nos trois derniers matchs dans les dernières minutes. On a confiance en nos moyens, on sait qu'en restant à l'intérieur de nos moyens, on est capable de connaître du succès », continue-t-il.

Les Voltigeurs ont d'autant plus de raisons d'être confiants en raison du fait qu'ils compteront sur les retours au jeu du défenseur Benjamin Gagné, qui a purgé une suspension, ainsi que sur Mathieu Sévigny qui a obtenu le feu vert des médecins.

Les Drummondvillois devront toutefois se débrouiller sans les recrues Xavier Bernard et Olivier Rodrigue qui prendront part au défi mondial des moins de 17 ans disputé à Sault-Sainte-Marie jusqu'au 5 novembre. YANICK POISSON

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer