Le Phoenix échappe une avance de trois buts à Val-d'Or

Photo Foreurs de Val-d'Or...

Agrandir

Photo Foreurs de Val-d'Or

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Val-d'Or) Pour la première fois de son histoire, le Phoenix aurait pu revenir de son séjour en Abitibi avec une fiche parfaite. Après la victoire de vendredi à Rouyn-Noranda, les Sherbrookois ont toutefois échappé une avance de trois buts pour ainsi s'incliner face aux Foreurs samedi à Val-d'Or par la marque de 5 à 4.

Les hommes de Stéphane Julien ont joué avec le feu en se montrant indisciplinés et se sont finalement brûlés.

L'indiscipline a coûté cher aux Sherbrookois, punis à huit reprises par les arbitres contre une seule pénalité décernée aux Foreurs. 

La formation de Val-d'Or a complété une spectaculaire remontée en marquant trois buts lors du dernier vingt.

Anderson Macdonald a tout de même connu une deuxième excellente sortie en autant de matchs. La recrue a marqué le premier but du Phoenix lors de la période initiale pour ensuite en rajouter au second tiers, obtenant ainsi son troisième filet en deux parties. 

Jack Kilgour a offert une avance de trois buts aux siens en deuxième période avant de voir les Foreurs ouvrir la machine. 

Ivan Kozlov et Alexandre Couture ont d'abord battu Justin Blanchette, deux buts marqués en moins d'une minute. 

Nicolas Roy a toutefois réalisé le jeu le plus important jeu de sa courte et récente carrière dans la LHJMQ en récupérant un retour de lancer pour ainsi déjouer Dereck Baribeau tout juste avant la fin du second tiers. 

Les joueurs du Phoenix ont malheureusement passé huit minutes au banc de punition en troisième période, ce qui a ouvert la porte aux Foreurs.

Alexis Pépin a touché la cible en avantage numérique. Kozlov l'a imité en fin de période pour niveler la marque 4 à 4. 

Il restait moins de trois minutes à faire au match quand Simon Lafrance a poussé la rondelle derrière Blanchette à l'aide de son patin. Un but qui a été accepté après la révision de la séquence.

Le Phoenix ramène tout de même deux points importants de son périple en Abitibi. Un voyage qui laissera toutefois un goût amer à la bouche des Sherbrookois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer