Poste bien mérité pour Justin Blanchette

Le Phoenix de Sherbrooke a confiance d'avoir pris... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Le Phoenix de Sherbrooke a confiance d'avoir pris la bonne décision concernant le poste de gardien auxiliaire. La recrue Justin Blanchette a gagné sa bataille contre le vétéran Charles-Antoine Poirier-Turcot.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Même s'il n'a que 16 ans et qu'il n'a pas encore disputé une saison complète en tant que gardien de but numéro un dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec, Justin Blanchette a mérité sa place avec le Phoenix de Sherbrooke, estime son nouvel entraîneur Stéphane Julien.

Utilisé comme gardien auxiliaire chez les Cantonniers de Magog jusqu'à ce que le portier Alex D'Orio se blesse lors des séries éliminatoires, le choix de deuxième ronde du Phoenix au dernier repêchage de la LHJMQ aura comme mandat d'appuyer le vétéran Evan Fitzpatrick dans ses tâches.

La question qui brûle les lèvres : n'aurait-il pas été plus bénéfique pour le développement de Blanchette de le renvoyer chez les Cantonniers afin qu'il puisse disputer davantage de rencontres en étant le gardien de but principal des Magogois?

« Nous avons analysé tous les scénarios pour prendre cette décision, qui selon nous est la meilleure pour le développement du jeune et pour notre organisation, avance Julien. On a parlé à son ancien entraîneur, Félix Potvin, et j'ai évidemment consulté notre entraîneur des gardiens, Jean-François Labbé, et notre directeur général, Jocelyn Thibault, deux anciens gardiens professionnels. On tenait à garder Justin Blanchette près de nous cette saison même s'il gardera les buts une quinzaine de fois cette saison. »

L'offre des Huskies de Rouyn-Noranda a aussi pesé dans la balance. Rappelons que les Huskies ont offert un choix de 7e ronde et le portier Brendan Cregan en retour de Charles-Antoine Poirier-Turcot, qui agissait à titre de gardien auxiliaire l'an dernier chez le Phoenix.

« Sans cette proposition de transaction, je ne sais pas si la décision aurait été la même, mais j'estime que Justin Blanchette a mérité son poste avec nous, renchérit Stéphane Julien. Avec les Cantonniers, un règlement de la ligue l'aurait empêché de jouer plus du deux tiers des rencontres, donc 26 parties de saison environ. Avec nous, il pourra s'entraîner avec des joueurs de calibre junior majeur et profitera des conseils de Jean-François Labbé et de Jocelyn Thibault, tout en voyant Evan Fitzpatrick à l'oeuvre. »

Justin Blanchette sera d'ailleurs utilisé régulièrement d'ici la fin du camp d'entraînement, puisque Fitzpatrick quittera Sherbrooke afin de participer au camp des Blues de Saint-Louis du 4 au 21 septembre. Trois matchs préparatoires auront lieu pendant ce temps. La saison du Phoenix commence le 23 septembre à Rouyn-Noranda.

« Evan devrait être revenu pour le premier match, mais on devra rappeler Martin Soderstrom pour la fin du camp d'entraînement. On espère gagner notre pari, mais on n'a pas de boule de cristal pour connaître l'avenir. Le temps nous dira si on avait raison de prendre cette décision concernant Justin Blanchette, mais on est confiants », résume l'entraîneur du Phoenix.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer