Les Tigres choisiraient Veilleux

Les Tigres de Victoriaville ont convoqué les médias à un point de presse lundi... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Victoriaville) Les Tigres de Victoriaville ont convoqué les médias à un point de presse lundi en début d'après-midi. Selon plusieurs sources, ils devraient confirmer l'embauche d'Éric Veilleux aux postes de directeur général et d'entraîneur-chef.

Il s'agirait d'un retour au bercail pour l'homme de hockey originaire des Bois-Francs qui a notamment contribué aux succès de Cataractes de Shawinigan et du Drakkar de Baie-Comeau entre 2005 et 2014.

Au cours des dernières années, il s'était joint aux Admirals de Norfolk de la Ligue américaine de hockey. Le club-école des Oilers d'Edmonton a toutefois été déplacé dans la Ligue de la Côte-Est au terme de la saison 2014-15, ce qui ne lui a évidemment pas plu.

Joint par La Tribune au cours des derniers mois, l'homme de hockey avait indiqué qu'il était bien traité par les Oilers et qu'il ne voyait pas d'impératif à changer d'organisation. Force est de constater que l'offre des Félins l'ont convaincu d'effectuer un retour dans la LHJMQ.

Il faut dire que les Victoriavillois seront des aspirants aux grands honneurs au cours des deux prochaines années. Dans les Bois-Francs, Veilleux aura notamment l'occasion de contribuer au développement de Pascal Laberge et Maxime Comtois, deux potentiels choix de premier tour dans la LNH.

Le nouvel homme de confiance du président Johnny Izzi aura fort à faire d'ici le repêchage midget. En plus de se familiariser avec les espoirs, il devra faire une évaluation des éléments qu'il a sous la main afin de forger rapidement une équipe à sa mesure. Il devra également se dénicher un entraîneur des gardiens de but. Son prédécesseur, Daniel Fréchette, occupait également ce poste depuis une dizaine d'années.

En neuf saisons à titre d'entraîneur-chef dans le Circuit Courteau, Veilleux a mené son équipe trois fois en finale de la Coupe du président, mais n'a jamais mis la main sur le précieux trophée. Il en sera à ses premières armes au deuxième étage. Les anciens Voltigeurs de Drummondville, Martin Raymond et Mario Duhamel étaient deux autres sérieux prétendants au poste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer