Une année de misère pour les Voltigeurs

Les Voltigeurs ont obtenu le même nombre de... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Les Voltigeurs ont obtenu le même nombre de points au classement que la saison précédente avec 56.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Personne ne s'attendait à ce que les Voltigeurs de Drummondville raflent les grands honneurs. On ne croyait même pas qu'ils flirteraient avec le haut du peloton de la LHJMQ. Ceci étant dit, l'état-major espérait une progression tant dans l'éthique de travail qu'au classement général. Force est d'admettre que l'équipe n'a pas fait un grand pas devant en matière de résultats.

Les Rouges ont obtenu le même nombre de points au classement que la saison précédente avec 56. Cette fois, on a toutefois été en mesure de faire les séries, les points amassés par les 17 autres équipes du Circuit ayant été dispersés différemment.

À l'image de 2014-15, les Voltigeurs, qui n'affichaient que peu de profondeur, ont été victimes de blessures à des éléments clés. En 2014-15 c'était Jérôme Verrier, cette saison, c'est le capitaine Joey Ratelle qui a raté presque tous les matchs, laissant un grand vide au sein de l'alignement.

L'inconstance de la jeune équipe a eu raison de l'emploi de Martin Raymond et de son assistant Louis Robitaille, quelques semaines avant la pause du temps des Fêtes. Le directeur général Dominic Ricard s'est également vu montrer la porte de sortie à l'aube des plus horribles séries éliminatoires de l'histoire de la formation. Face aux Huskies de Rouyn-Noranda, les Drummondvillois se sont inclinés en quatre parties et ont été dominés 33-4 au chapitre des buts.

L'ère Grégoire

Jean-François Grégoire est arrivé dans le décor à la fin du mois de novembre avec pour mandat de modifier l'attitude et le comportement des joueurs des Voltigeurs. Il devait concrètement changer une culture valorisant les joueurs participant à la feuille de pointage afin de donner davantage d'importance aux petits gestes qui changent l'allure des matchs, même s'ils ne paraissent pas au sommaire.

« J'ai travaillé sur ces changements et je dois dire que le résultat est positif, même s'il ne s'est pas traduit en résultats tangibles à court terme. En février, au moment où à peu près tous nos gars étaient en santé, nous avons été en mesure de voir le vrai visage de l'équipe », signifie-t-il.

Un horizon bleu

Les Voltigeurs peuvent toutefois avoir le sourire aux lèvres lorsqu'ils regardent à l'horizon. Ils compteront possiblement sur le meilleur trio de joueurs de 20 ans de la LHJMQ, avec Joey Ratelle, Michael Carcone et Frédéric Aubé. Alex Barré-Boulet, Mathieu Sévigny et le gardien Anthony Dumont-Bouchard seront aussi de retour avec une année d'expérience de plus.

« Tous nos joueurs d'impact seront de retour. On devrait avoir un des meilleurs premiers trios de la Ligue et ça c'est sans compter les jeunes joueurs qui feront leur entrée au sein de l'alignement », affirme l'entraîneur-chef.

Reste maintenant à savoir si Grégoire aura l'occasion d'être à la barre de cette version améliorée des Voltigeurs, lui dont le contrat se termine en cours d'été. Le choix du prochain directeur général aura une incidence directe sur le futur de l'homme de hockey sherbrookois.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer