Le Phoenix rend les armes

À court de ressources, le Phoenix n'a pu... (Le Nouvelliste, Stéphane Lessard)

Agrandir

À court de ressources, le Phoenix n'a pu trouver suffisamment d'énergie pour attaquer le filet adverse au troisième vingt, se dirigeant tout doucement vers l'élimination. -

Le Nouvelliste, Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHAWINIGAN) Le parcours sinueux du Phoenix de Sherbrooke a pris fin abruptement vendredi soir à Shawinigan. Grâce à un gain de 4-1, les Cataractes ont éliminé les Oiseaux en cinq matchs pour accéder au deuxième tour des séries éliminatoires.

« Je suis déçu de la façon dont on a commencé la partie, mais on s'est bien battus par la suite même si on n'a pas été capables d'aller chercher le but qui aurait pu tout changer, a affirmé l'entraîneur Stéphane Julien en refusant de confirmer son retour la saison prochaine. On a manqué de jus un peu. Toutefois, on était bien préparés. Plusieurs joueurs ont été utilisés à outrance à cause des blessures. Notre gardien a encore une fois été excellent. Sa prestation en séries est une bonne nouvelle pour l'avenir du Phoenix. »

« On s'est bien battus, mais ce qui est décevant, c'est qu'il était possible de gagner toutes les parties, a avancé Fitzpatrick. Je suis fier de mes séries. J'aurais par contre voulu faire encore plus la différence. On devra construire là-dessus. On sait maintenant à quel point ça fait mal de perdre. On a été médiocres cette année. J'espère que tout le monde va apprendre de ça et que nous reviendrons plus fort l'an prochain. »

« Je suis vraiment fier des gars, a confié Daniel Audette, qui a peut-être enfilé l'uniforme bleu et crème pour la dernière fois, lui qui a un contrat professionnel en poche. On a tout donné en séries. On avait une chance de gagner chaque partie même si les résultats n'ont pas toujours été positifs. »

Un but après 19 secondes

Les Cataractes n'entendaient pas à rire en début de rencontre. En 19 secondes, Danny Moynihan a su donner les devants aux siens en manoeuvrant à sa guise dans la zone payante. Evan Fitzpatrick a ainsi été battu une première fois par un tir parfait dans la lucarne.

« Tout le monde a contribué à la victoire, estime Moynihan. C'est toujours bon d'inscrire un but rapide dans un match : tu vas chercher le momentum. »

En milieu d'engagement, Brandon Gignac a profité de l'indiscipline de Chad Pietroniro pour pousser la rondelle dans une cage laissée déserte par Fitzpatrick. Ce dernier a vainement plaidé sa cause en accusant l'adversaire d'avoir nui à son travail.

Après une période, Shawinigan avait déjà testé le gardien sherbrookois à 21 reprises. La table était mise...

Le capitaine Carl Neill s'est manifesté dès les premières minutes de la période médiane avec un lancer sur réception ne donnant aucune chance à Philippe Cadorette en avantage numérique.

La témérité du capitaine aura toutefois causé le troisième but des Cataractes, qui ont profité de son agressivité à la ligne bleue pour s'amener à deux contre un vers Fitzpatrick. Alexis D'Aoust redonnait de cette façon une avance de deux buts aux locaux.

À court de ressources, le Phoenix n'a pu trouver suffisamment d'énergie pour attaquer le filet adverse au troisième vingt, se dirigeant tout doucement vers l'élimination.

Dmytro Timashov a finalement complété la marque avec un but dans un filet désert.

« C'est agréable comme feeling, a avoué Anthony Beauvillier. Ce ne fut pas une série facile, il ne faut pas se fier au fait que nous l'avons emporté en cinq matchs. »

« Plus cette série avançait, mieux on jouait, a remarqué l'instructeur des Cataractes, Claude Bouchard. Ce soir, il y a eu de l'indiscipline, ça aurait pu mal virer. »

Pour les joueurs de 20 ans Anthony Chapados, Guillaume Gauthier et Nathanael Halbert, cette partie était la dernière de leur stage junior.

« C'est très émotif, a admis Chapados, qui se fera opérer au genou après avoir enduré la douleur pendant toute la saison. On aurait aimé que ça continue. On croyait en nos chances! »

Une série satisfaisante selon Thibault

Le directeur général Jocelyn Thibault estime que le moment décisif de la série a eu lieu mardi alors que les Cataractes ont comblé un déficit de trois buts pour l'emporter 8 à 3 :

« Je suis satisfait du travail des gars durant cette série. On sentait le manque d'énergie à la fin. Je ne sais pas si c'est le dernier match de Daniel Audette et de Stéphane Julien avec le Phoenix. On aura des réponses dans les prochaines semaines ou les prochains mois. Si on fait un bilan rapide, on est tous déçus de notre saison. Mais j'ai un plan en tête et je vois du positif malgré tout. »

« Ce qui est clair, c'est que la philosophie de l'équipe devra changer d'ici la prochaine saison », a conclu le pilote Stéphane Julien.

Partager

À lire aussi

  • La fin pour Daniel Audette avec le Phoenix?

    Sports

    La fin pour Daniel Audette avec le Phoenix?

    Est-ce que Daniel Audette a disputé vendredi son dernier match avec le Phoenix de Sherbrooke? Tout indique que oui. Le petit attaquant a été assigné... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer