Les Voltigeurs encore rossés

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Après avoir été malmenés à deux reprises à Rouyn-Noranda, les Voltigeurs ont trouvé le moyen faire pire encore, mardi soir, cette fois devant leurs partisans à Drummondville. Ils ont été humiliés par les Huskies, sur leur patinoire, par la marque de 10-1.

Les Rouges ont encore offert une bonne opposition en première période, mais n'ont pas été en mesure de tenir le rythme beaucoup plus de 20 minutes face à leurs puissants adversaires. Les Huskies ont marqué quatre buts en quatre minutes en deuxième période et c'en était fini des Drummondvillois.

«Nous avons fait quelques petites erreurs et ils nous l'ont fait payer cher. Par la suite, on s'est mis à paniquer et on est sorti de notre méthode de travail. Ils en ont profité», analyse l'entraîneur-chef des Voltigeurs, Jean-François Grégoire.

Les locaux ont obtenu une rare occasion de festoyer lorsque Gabriel Slight a inscrit le premier but de son équipe en séries. Les Voltigeurs ont eu les devants pendant un bon cinq minutes. Ils ont également eu neuf chances d'ajouter au pointage sur l'attaque à cinq, mais n'ont pas été en mesure de faire mouche.

Même s'il a cédé à dix reprises, le gardien Tristan Bérubé a réalisé quelques merveilles devant la cage centricoise. Il s'agit d'une occasion en or pour lui de se faire remarquer en l'absence des deux cerbères réguliers, Anthony Dumont-Bouchard et Frédéric Foulem.

Alors que le pointage grimpait du côté des visiteurs, plusieurs partisans se sont impatientés et ont crié des injures envers leurs favoris. Une situation déplorable selon Grégoire. Ce dernier s'est toutefois fait compréhensif. «Les gens paient pour venir voir un spectacle. Ils ont le droit d'être en colère, je trouve juste que c'est plate pour les jeunes», dit-il.

Les Drummondvillois tenteront de sauver la face devant leurs partisans, ce soir, alors qu'ils feront face à l'élimination après avoir été malmenés 26-1 au chapitre des buts. Cette fois, ils miseront sur une formation complète, gardiens exclus.

«Si on joue bien et on demeure concentré sur ce qu'on a à faire, nous devrions être en mesure de leur donner un match. Si on tient ça serré, tout peut arriver», résume le Sherbrookois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer