La coqueluche de la LHJMQ est en ville

Avec 29 buts et 71 passes en seulement... (PHOTO PASCAL RATTHÉ, ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

Avec 29 buts et 71 passes en seulement 46 parties, Conor Garland est de loin l'attaquant le plus redoutable du circuit Courteau, lui qui devrait aisément surpasser son total de 129 points amassés l'an dernier.

PHOTO PASCAL RATTHÉ, ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le meilleur pointeur de la LHJMQ est de passage à Sherbrooke. Ce vendredi soir, Conor Garland effectuera sa seule et unique visite de la saison au Palais des sports.

Après 46 parties de jouées, le fin marqueur des Wildcats de Moncton jouit déjà d'une avance de 30 points sur son plus proche rival.

Ses 29 buts et 71 passes font de lui la coqueluche du circuit Courteau actuellement. Francis Perron et Anthony Beauregard peinent à suivre la cadence avec leurs 70 points.

Il lui reste encore plus de 20 parties à disputer. Ce qui signifie que son total de 129 points amassés la saison dernière peut facilement être dépassé à ce rythme.

« L'an passé, nous n'avions qu'une seule ligne qui produisait, se souvient Conor Garland, rejoint hier alors qu'il se trouvait sur la route en direction de Sherbrooke. Cette année, nos adversaires doivent surveiller les quatre trios. Je ne suis pas surpris d'avoir autant de points à ce stade-ci de la saison parce que j'évolue tout de même avec d'excellents coéquipiers. »

Garland se montre humble. Mais en réalité, il ne peut compter cette saison sur aucun coéquipier de la trempe à Ivan Barbashev, qui a amassé 45 buts et 50 passes en seulement 57 parties en 2014-2015.

Cette fois, l'ailier droit possède presque le double de points de son meilleur coéquipier, le joueur de centre Cameron Askew (54).

« Même si Conor Garland donne tout le crédit à ses coéquipiers, nous savons qu'il est le seul joueur à mériter une attention particulière chez les Wildcats, croit l'entraîneur du Phoenix de Sherbrooke, Stéphane Julien. Il est très dangereux lors des avantages numériques et le piège serait toutefois de vouloir le surveiller à deux joueurs. »

Une équipe redoutable

C'est un peu beaucoup grâce au vétéran de 19 ans que les Wildcats se trouvent au deuxième rang du classement général.

« Chaque année, les Wildcats sont bons, mais cette année, c'est tout à fait particulier, mentionne Conor Garland. On possède un très bon groupe de jeunes. »

Malgré tout, Garland refuse de croire que la victoire est acquise à Sherbrooke.

« On s'attend tous à une très bonne partie contre le Phoenix, dit-il. Il devrait être plus haut au classement. Daniel Audette demeure également une menace constante. Il est tellement agréable à voir jouer et ce ne sera pas une rencontre facile! »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer