Fraudée pour 60 000 $ sur un site de rencontre

Environ 60 000 $ : c'est la somme qu'a accepté de verser, au fil des semaines,... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Environ 60 000 $ : c'est la somme qu'a accepté de verser, au fil des semaines, une Sherbrookoise à un homme rencontré sur un site de rencontre. Victime de fraude, la dame de 52 ans ne reverra sans doute jamais la couleur de son argent.

La dame a porté plainte au Service de police de Sherbrooke (SPS) le mois dernier.

«Sur un site de rencontre, elle a vu un homme, un Français, avec qui elle a commencé à clavarder. Il disait qu'il était veuf, qu'il avait un enfant. Les conversations ont duré quelques semaines», relate le relationniste du SPS, René Dubreuil.

De fil en aiguille, l'homme a demandé des sommes d'argent à la dame sous plusieurs prétextes : il affirmait entre autres avoir été victime d'un vol par un chauffeur de taxi en Côte d'Ivoire, où il était allé soi-disant réaliser un contrat. «Il disait avoir tout perdu, même ses pièces d'identité.»

Deux entreprises qui effectuent des transferts de fonds ont tenté de dissuader la Sherbrookoise de verser de l'argent à cet homme, lui disant qu'elle était visiblement victime d'une fraude. Ces avertissements ne l'ont pas freinée, selon le porte-parole du SPS. «Elle est s'est rendue directement à Montréal», raconte-t-il.

Comme l'affaire a des ramifications à l'international, l'enquête est menée en collaboration avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Des suspects pourraient se trouver dans la région de Montréal. Il pourrait également y avoir d'autres victimes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer