• La Tribune > 
  • Faits divers 
  • > Cachette des sportifs: un réchaud cause pour plus de 750 000 $ de dommages 

Cachette des sportifs: un réchaud cause pour plus de 750 000 $ de dommages

C'est un réchaud à sauce laissé allumé dans la cuisine du pub la Cachette des... (La Tribune, René-Charles Quirion)

Agrandir

La Tribune, René-Charles Quirion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) C'est un réchaud à sauce laissé allumé dans la cuisine du pub la Cachette des sportifs de Sherbrooke qui est à l'origine de l'incendie qui l'a lourdement endommagé lundi matin. L'incendie qui a pris naissance dans la cuisine située à proximité la terrasse extérieure du pub a causé pour plus de 750 000 $ de dommages.

Le chef de division du SPIS Daniel Gingras.... (La Tribune, René-Charles Quirion) - image 1.0

Agrandir

Le chef de division du SPIS Daniel Gingras.

La Tribune, René-Charles Quirion

«Le réchaud semble être le point d'origine et cette hypothèse correspond aux témoignages que nous avons recueillis. Une fois que l'eau du bain-marie s'est toute évaporée, l'appareil aurait pris en feu. L'appareil sera analysé parce qu'il n'est pas supposé resté allumé dans ces circonstances», explique le lieutenant-inspecteur du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS), Gilles Pelland.

La section étant barrée, la thèse de l'incendie criminel a rapidement écarté. Le SPIS a demandé à voir les bandes de surveillance vidéo pour écarter complètement la thèse de l'incendie criminel.

«Le feu est rentré rapidement dans l'entre toits au dessus du bar puis s'est propagé à tout l'édifice», constate le lieutenant-inspecteur Pelland.

Une quarantaine de pompiers du SPIS ont combattu les flammes qui ont lourdement endommagé le bâtiment qui a subi de nombreuses transformations au cours des dernières années. Les pompiers ont dû effectuer plusieurs trous dans la toiture afin de circonscrire l'élément destructeur.

«C'est une bâtisse assez âgée où plusieurs toits se superposent. Il était difficile pour les pompiers d'avoir accès à l'entre toits . Ça devenait même dangereux à certains moments. Le feu a monté à la structure du toit», explique le chef de division au SPIS, Daniel Gingras.

C'est la présence de fumée visible à plusieurs kilomètres à la ronde qui a alerté des citoyens qui ont contacté les pompiers.

«Le concierge est arrivé sur les lieux en même temps que les pompiers. Il n'y avait personne à l'intérieur lorsque le feu s'est déclaré. Il y avait une importante présence de fumée., Nous avons dû monter jusqu'en quatrième alarme», indique Daniel Gingras du SPIS.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer