Cartel de l'essence: les pladoiries de la défense sont complétées

Le procès du cartel de l'essence qui a été entamé le 8 janvier dernier tire à... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partager

(Sherbrooke) Le procès du cartel de l'essence qui a été entamé le 8 janvier dernier tire à sa fin. Vendredi matin, au palais de justice de Sherbrooke, le juge François Tôth de la Cour supérieure a entendu les plaidoiries des avocats de la défense.

Yves Gosselin, Michel Lagrandeur et Linda Proulx.... - image 1.0

Agrandir

Yves Gosselin, Michel Lagrandeur et Linda Proulx.

Linda Proulx, du Pétro-Canada du chemin de la rivière aux cerises, Michel Lagrandeur, du Shell de la rue Sherbrooke à Magog, ainsi que le représentant Irving Yves Gosselin subissent depuis six semaines leur procès sous une accusation de complot pour avoir fixé les prix de l'essence à la pompe dans les marchés de Sherbrooke et Magog en 2005 et 2006.

Jeudi, le juge a refusé que ces plaidoiries se déroulent par écrit. Il a par la suite écarté la suggestion que ces plaidoiries commencent lundi prochain. «Mon objectif est de finir le procès lundi prochain», a décrété le juge Tôth.

Me Thomas Walsh, Me Jean Beaudry et Me Dominique Saint-Laurent ont donc présenté vendredi avant-midi leurs arguments pour la défense. La version de la poursuite pouvait donc être présentée en après-midi.

Le procès devrait ainsi se terminer à temps pour les représentations sur la peine dans les dossiers des deux accusés qui ont évité ce long procès en plaidant coupable le 8 janvier dernier.

Avant même que ne s'ouvre leur procès pour complot pour avoir fixé le prix de l'essence à la pompe dans les marchés de Sherbrooke et Magog entre le 1er avril 2005 et le 29 mai 2006, Sylvie Fréchette et Valérie Houde ont plaidé coupables aux accusations portées contre elles.

Les deux femmes, qui étaient employées par le dépanneur le Deauvillois qui vendait de l'essence sous la bannière Pétro-Canada au moment des faits dont elles ont reconnu leur culpabilité, se présenteront devant le juge François Tôth de la Cour supérieure le 26 février pour les observations sur la peine.

Texte complet dans La Tribune de samedi.

Texte Abonnement à la version électronique:

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer