Fleurimont: des accusations portées contre deux suspects

Des accusations seront portées contre au moins une des deux personnes  arrêtées... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partager

(Sherbrooke) Des accusations seront portées contre au moins une des deux personnes arrêtées à la suite de l'explosion d'une « soupe au pot » puis de l'incendie d'un logement de la 12e avenue Nord à Sherbrooke.

Le Service de police de Sherbrooke confirme que c'est l'explosion de la vapeur de naphta qui a causé pour environ 30 000 $ de dommages mercredi après-midi. « Nous avons découvert sur place des stupéfiants de même qu'une certaine quantité de naphta », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier.

L'homme de 21 ans brûlé au bras lors de la déflagration est toujours hospitalisé. « Nos enquêteurs souhaitent le rencontrer lorsqu'il recevra son congé de l'hôpital », mentionne l'agent Carrier.

Le locataire des lieux, un homme de 44 ans, a été libéré à la suite de son interrogatoire avec les policiers. Il a été libéré sous promesses de comparaître devant le tribunal à une date ultérieure

L'intervention rapide des pompiers a permis d'éteindre rapidement les flammes qui ont été confinées à ce seul logement de l'immeuble qui en compte trois.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer