Hurdle vu sur les lieux d'un spectacle de marionnettes

Steve Hurdle... (Archives La Tribune)

Agrandir

Steve Hurdle

Archives La Tribune

Partager

(SHERBROOKE) Une accusation de défaut de se conformer à une surveillance de longue durée imposée par les services correctionnels sera déposée contre le pédophile et voyeur récidiviste Steve Hurdle.

Hurdle est cet individu qui a été condamné à une peine de 56 mois de détention après avoir agressé une fillette de trois ans au magasin Dollarama du Carrefour de l'Estrie en 2005. Le juge l'avait aussi déclaré délinquant à contrôler pour une période de sept ans, surveillance qui doit se terminer en décembre 2014.

Depuis le début de sa surveillance longue durée, l'individu maintenant âgé de 33 ans multiplie les démêlés et les difficultés avec le système correctionnel. C'est à la suite de nouveaux événements survenus à l'automne 2012 que Hurdle a été convoqué en audition devant la commission des libérations conditionnelles du Canada (CLCC).

Hurdle, qui était soumis à de nombreuses conditions en lien avec son problème de délinquance sexuelle, ses relations avec la gent féminine, avec les mineurs, ses déplacements et l'usage d'appareils de télécommunication aurait été pris en défaut et la CLCC se voit dans l'obligation de dénoncer les manquements au procureur aux poursuites criminelles et pénales.

Steve Hurdle a réalisé un premier bris en entreprenant une relation avec une femme en septembre 2012 sans l'informer de sa situation criminelle. Après avoir convenu avec ses intervenants de divulguer la situation, la dame a préféré mettre fin à leur relation. En octobre 2012, Hurdle a perdu son emploi après que l'un de ses collègues eut découvert la nature de ses délits et en a informé son employeur.

Surveillé dans le cadre de sa libération par les policiers de la division des agressions sexuelles, Steve Hurdle a aussi été aperçu en entrant et en sortant de plusieurs commerces. Il a aussi été vu sur les lieux d'un spectacle de marionnettes où se trouvaient des enfants accompagnés de leurs parents. Près de son domicile, Hurdle a été vu en train de parler avec une fillette de quatre ans qui se trouvait seule sur son balcon.

Texte complet dans La Tribune de vendredi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer