Braquage de domicile: un des accusés réclamera un procès devant jury

Accusé de braquage de domicile à Magog, Sumaili Kibukila demandera ce matin au... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partager

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Accusé de braquage de domicile à Magog, Sumaili Kibukila demandera ce vendredi matin au tribunal que son dossier soit référé en Cour supérieure pour que son procès se déroule devant jury.En compagnie de Francis Veilleux, Francis Provençal et Marco Roy, il aurait participé à une agression dans un logement de la rue Principale au centre-ville de Magog dans la nuit du 15 au 16 octobre dernier.

Si Provençal a déjà plaidé coupable, les trois autres font face à des accusations de complot dans le but de commettre un vol qualifié, introduction par effraction pour commettre un vol qualifié ainsi que de voies de fait causant des lésions corporelles.

L'avocat de Kibukila, MeAlexandre Tardif, a annoncé, jeudi, au tribunal que son client voulait renoncer à son enquête préliminaire et être cité à procès. Étant donné que le détenu n'avait pas été amené au tribunal, le juge Paul Dunnigan a refusé cette requête et émis une ordonnance afin que Kibukila soit présent au tribunal ce vendredi matin.

Me Tardif devrait reporter le dossier de son client au prochain rôle des assises de la Cour supérieure le 7 janvier 2013. Un autre accusé, Marco Roy, souhaite suivre sensiblement le même chemin. Son avocate Me Caroline Monette a annoncé au juge Dunnigan que son client souhaitait être cité à son procès sans tenir d'enquête préliminaire.

Texte complet dans La Tribune de vendredi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer