Une admiratrice de Dan Bigras plaide coupable de harcèlement

Alors qu'elle devait subir son procès pour harcèlement à l'endroit de... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partager

(Sherbrooke) Alors qu'elle devait subir son procès pour harcèlement à l'endroit de l'auteur-compositeur-interprète Dan Bigras ce jeudi matin, Nadia Fortin de Sherbrooke a choisi de régler hier ses comptes avec la justice.

Attendu comme plaignant et témoin dans cette affaire, Dan Bigras n'aura pas besoin de se présenter au palais de justice de Sherbrooke. Il a manifesté son intention de se faire entendre lors des représentations sur la peine, mais il pourrait acheminer une lettre au juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec qui a été saisi du dossier.

Le dossier de la femme de 32 ans a été mis au rôle du palais de justice de Sherbrooke, hier après-midi, pour qu'elle enregistre des plaidoyers de culpabilité de harcèlement à l'endroit de Dan Bigras et d'avoir transmis des renseignements qu'elle savait faux avec l'intention de nuire ou d'alarmer Dan Bigras entre le 26 janvier et le 9 février 2011.

Texte complet dans La Tribune de jeudi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer