Les fameuses valises appartiennent à une dame âgée

Les deux valises qui ont provoqué un branle-bas de combat aux Terrasses ... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Imacom, Maxime Picard

Partager

(Sherbrooke) Les deux valises qui ont provoqué un branle-bas de combat aux Terrasses Jacques-Cartier à Sherbrooke vendredi étaient en fin de compte remplies d'effets personnels appartenant à une dame âgée.

Alors qu'on s'apprêtait à faire intervenir un robot des techniciens en explosif de la Sûreté du Québec, un témoin s'est avancé pour dire qu'il avait vu une dame laisser les valises à cet endroit.

«Ça semble être un oubli de la part de la dame. Nous avons une bonne description de la propriétaire», mentionne René Dubreuil, porte-parole du Service de police de Sherbrooke. «Elle peut réclamer ses valises. Nous les avons avec nous.»

«Avec des rayons X, on a pu voir le contenu des valises. Ce sont des effets personnels de la dame qui se trouvent dedans.»

Rappelons que ces deux valises ont été découvertes vers 11h30. Craignant le pire, les agents du SPS ont demandé l'aide des techniciens en explosif de la SQ.

Une fois arrivés sur place, ces techniciens de la SQ ont analysé le contenu des valises à l'aide d'un scanner pour finalement comprendre que le contenu des valises ne se résumait qu'à des objets personnels, dont plusieurs contenants en plastique.

Cette opération policière a paralysé les commerces situés à l'angle des rues King Ouest et Jacques-Cartier, dont l'épicerie Le Végétarien et ses voisins. Un large périmètre de sécurité a été établi.

«Nous n'avons pris aucun risque. Nous ne pouvions pas savoir ce qu'elles contenaient», ajoute M. Dubreuil.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer